Actualisé 27.10.2008 à 16:13

Gestion déloyaleL'AVIVO demande l'ouverture d'une enquête sur UBS

L'association de défense des retraités AVIVO veut que toute la lumière soit faite sur la débâcle de l'UBS.

Elle a écrit au procureur général de Genève Daniel Zappelli pour lui demander d'étudier l'opportunité d'ouvrir une procédure pénale.

La requête vise notamment les membres du conseil d'administration de la plus grande banque du pays. Pour l'AVIVO, le procureur général de Genève doit déterminer si des actes de gestion déloyale ont été commis à la tête de l'UBS et si la loi fédérale sur les banques a été violée.

Aux yeux de l'AVIVO, ces questions doivent être examinées. L'association estime la justice genevoise compétente. Les crimes et délits peuvent être poursuivis à l'endroit où le résultat s'est produit, a-t-elle rappelé. Dans le cas d'espèce, les effets concernent directement les clients de l'UBS domiciliés à Genève.

L'AVIVO reproche aux dirigeants de l'UBS d'avoir «menti depuis des mois» et d'avoir «amené la banque dans une situation de faillite qui a obligé la Confédération à fournir une somme colossale pour éviter un cataclysme économique». La lettre à M. Zappelli est signée par l'ex-conseiller d'Etat Christian Grobet. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!