L'e-business au coeur des débats à Genève
Actualisé

L'e-business au coeur des débats à Genève

Un millier de professionnels, utilisateurs ou vendeurs de sites marchands sur internet, ont participé jeudi à Genève à la seconde «Convention e-business».

L'intérêt va grandissant pour l'événement qui permet de mesurer les avancées sur le marché suisse.

«La Suisse reste en retard pour la pratique de l'e-commerce, avec pourtant plus d'internautes que ses voisins allemands et français», a indiqué à l'ATS, Corinne Lejbowicz, directrice générale du groupe LeGuide.com, premier éditeur français de moteurs de recherche destinés à l'achat. Mais les perspectives sont «très prometteuses».

Connectés mais encore prudents

Selon les études récemment réalisées par la société allemande AGOF, et le groupe Sofrès en France, la population suisse est connectée à 77%, contre 51% en Allemagne et 58% en France. Hormis l'utilisation du courrier électronique, quelque 47% des Suisses utilisent internet pour des achats en ligne. Cette proportion est bien plus faible qu'en France avec 63%, et en Allemagne avec 59%.

Des technologies «comme la bande passante plus large ou l'utilisation généralisée du téléphone mobile comme support sont porteurs de nouveaux développements», a estimé Jean-Claude Morand, enseignant à l'Université de Savoie sur l'usage d'internet pour le marketing et les sytèmes d'information.

«L'arrivée du Web 2 va impliquer de très grands changements de comportements chez les consommateurs qui deviendront des évaluateurs et des porte-paroles des services qu'ils utiliseront, notamment dans le tourisme», a-t-il ajouté. De quoi faire vraiment décoller l'e-commerce sur le marché suisse.

Un marché dynamique

Pour 2007, le marché suisse a été évalué pour la Suisse à quelque 3,5 milliards d'euros. En France, l'e-commerce a bondi de 35 % en un an à 16 milliards d'euros. En Allemange, la croissance a été moins rapide car l'usage de l'internet haut débit y est moins répandu que dans l'Hexagone, mais l'e-commerce pèse déjà 29 milliards d'euros.

«La vulgarisation des technologies liées à l'e-business a trouvé son public à Genève», a expliqué Alain Laidet, directeur général de groupe Ebusiness.info, organisateur de la manifestation. Un bon succès a accueilli les conférences consacrées à l'e-marketing, à la dématérialisation des factures, des contats et du courrier ou encore à la gestion électronique des documents.

(ats)

Ton opinion