Actualisé 18.06.2018 à 14:12

Canton des GrisonsL'éboulement de Bondo tient son enquête

Le ministère public des Grisons enquête sur les éboulements meurtriers survenus dans le vallon de Bondo (GR) en août dernier.

Les éboulements survenus le 23 août 2017 à Bondo (GR) ont empêcher l'accès à bien des endroits.

Les éboulements survenus le 23 août 2017 à Bondo (GR) ont empêcher l'accès à bien des endroits.

Keystone

Quatre jours après l'éboulement dans la commune de Val Bregaglia (GR) au sud des Grisons, la police cantonale avait démarré ses investigations et informé le parquet en conséquence. Il s'agissait principalement de clarifier si le risque naturel d'un glissement de terrain avait été suffisamment thématisé dans le vallon de Bondo.

La police a depuis achevé ses enquêtes préliminaires. Elle a remis le dossier au parquet au début du mois de juin, a indiqué lundi à Keystone-ATS Maurus Eckert, porte-parole du Ministère public des Grisons, confirmant une information de la presse dominicale alémanique. Le parquet doit maintenant déterminer si les autorités municipales ont suffisamment attiré l'attention sur les risques de glissement de terrain.

Pour mémoire, le 23 août 2017, trois millions de mètres cubes de roche se sont détachés du Piz Cengalo. L'éboulement, le plus important depuis plus d'un siècle, a emporté huit promeneurs. Les coulées de boue qui ont suivi ont provoqué des dégâts estimés à 41 millions de francs. (nxp/ats)

Bondo (GR) - Un enchaînement très rare

L'éboulement de Piz Cengalo et les coulées de boue qui ont ensuite provoqué d'importants dégâts à Bondo (GR) sont un enchaînement très rare d'événements naturels. Il existe un risque qu'une catastrophe similaire se reproduise dans les années à venir.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!