L'ECAL s'offre une publicité mondiale à peu de frais
Actualisé

L'ECAL s'offre une publicité mondiale à peu de frais

A peine reconnue parmi les meilleures écoles d'art de la planète par le magazine américain Businessweek, l'ECAL lance une Summer academy of design de luxe à l'été 2007.

Trois semaines de cours et de tourisme en Suisse coûtent 15 000 fr., avec logement au Lausanne Palace. «Nous visons haut et cher, mais le cours est réservé aux professionnels ou aux étudiants en design pour qui il n'est pas facile d'approcher les trois stars mondiales du design, enseignants à l'ECAL», confie Pierre Keller, directeur de l'école.

Il a diffusé 10 000 prospectus dans le monde entier. «Cette promotion ciblée coûte moins qu'une page de pub dans les magazines. Elle montre la qualité de l'enseignement à l'ECAL, dont l'étudiant régulier ne paie que 1000 fr. par an.»

(gim)

Ton opinion