Actualisé 14.03.2017 à 22:18

SuisseL'éco-terroriste grison est en liberté conditionnelle

Marco Camenisch, connu pour avoir dynamité des pylônes en Suisse, avait été condamné pour l'assassinat d'un douanier.

Marco Camenisch aura fini de purger sa peine régulière en mai 2018.

Marco Camenisch aura fini de purger sa peine régulière en mai 2018.

Keystone

L'éco-terroriste grison Marco Camenisch est en liberté conditionnelle depuis vendredi dernier. Il avait été condamné en 2007 pour l'assassinat d'un douanier alors qu'il était en fuite.

Aujourd'hui sexagénaire, l'homme avait commencé sa carrière criminelle en dynamitant des pylônes à haute tension dans les Grisons à la fin des années septante. Son avocat Bernard Rambert a confirmé mardi l'information de la radio-télévision publique grisonne RTR.

Il y a près de cinq ans, après qu'il avait purgé les deux tiers de sa peine, les défenseurs du détenu avait demandé sa libération anticipée. Celle-ci lui avait été refusée par toutes les instances, en dernier lieu par le Tribunal fédéral (TF) en décembre 2014.

Tentative de meurtre sur un gardien

Mais dès l'année suivante, Marco Camenisch avait été peu à peu habitué à la libération en bénéficiant de sorties accompagnées ou non. L'homme a même pu ensuite travailler en journée hors des murs de la prison qu'il retrouvait le soir pour dormir.

Âgé désormais de 65 ans, Marco Camenisch est surnommé «le terroriste écologiste», ou l'éco-terroriste, pour avoir dynamité des pylônes en Suisse et en Italie dans les années 70 et 80. Il est aussi accusé d'avoir tenté de tuer un gardien de la prison de Regensdorf (ZH) en 1981 et d'avoir abattu un garde-frontière en 1989 à Brusio (GR).

Il aura fini de purger sa peine régulière en mai 2018. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!