12.10.2020 à 18:01

E-sport L'école de recrue n'a pas empêché un exploit majeur

Le Genevois Senpai Rekt a remporté samedi son 4e titre suisse de «Clash Royale» malgré une préparation tronquée.

Senpai Rekt est décidément imbattable sur «Clash Royale» en Suisse! 

Senpai Rekt est décidément imbattable sur «Clash Royale» en Suisse!

DR

Personne d'autre n'a remporté la Swisscom Hero League sur «Clash Royale». En quatre éditions, c'est toujours le Genevois Senpai Rekt qui s'est imposé. Et ni son école de recrue, ni le format particulier de la HeroFest en raison du Covid-19 ne l'ont perturbé. Il a remporté samedi la finale sur un sec 3-0 face à Datshim.

-Senpai Rekt, que représente ce quatrième titre?

-Je suis super content! J'avais la pression dès ma deuxième finale, car je voulais confirmer et prouver que mes résultats n'étaient pas dus au hasard.

-Comment s'est passée cette finale?

-Le format était très rapide, vu qu'il s'est déroulé en best of 5 et non en best of 7. L'ambiance était aussi spéciale vu qu'il y avait peu de public à cause du Covid. Du coup, il n'y avait que des passionnés du jeu. Mais je savais que ma famille en Inde suivait ma finale, même si elle ne comprend rien au jeu!

-Qu'est-ce qui a fait la différence?

-Mon adversaire Datshim est un très bon joueur, mais j'ai observé qu'il a manqué de sang froid par moments. De mon côté, je savais que je devais rester calme quoi qu'il arrive.

-Comment s'est passée ta préparation?

-J'étais assez nerveux car j'ai eu zéro temps de préparation la semaine passée vu que je suis en train de faire mon service militaire long. Mais je me suis vite rassuré dans cette finale puis la pression est redescendue. Je remercie mon coach Bastox qui a analysé le jeu de mes adversaires et m'a préparé les decks que je devais jouer. Trente minutes avant la finale, c'est lui qui a défini la stratégie. C'était un travail d'équipe, et au final, on a tous les deux gagné.

-Comment as-tu pu concilier armée et pratique du jeu?

-Je n'ai pas eu d'aménagement particulier, sauf pour disputer les matches de cette saison, que j'ai tous faits durant mon service militaire, sauf la finale. J'ai réussi à me tenir à jour sur la méta et j'avais une vue d'ensemble de ce qui était joué.

(mey)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Beuleubeuleu

12.10.2020 à 21:07

Ok, mais en aucun cas ça ne développe l’intelligence.

Max_VS

12.10.2020 à 19:56

vas bosser!

niki

12.10.2020 à 19:24

a eddy, les échecs sont appelés sport aussi car c est un sport cérébral , hé oui , il n y a pas que les muscles qui comptent , allez je vais manger mon STEAK de tofu ;)