L'écolier vengeur: armes, satanisme et jeux vidéo violents
Actualisé

L'écolier vengeur: armes, satanisme et jeux vidéo violents

Vêtu d'un manteau noir et équipé d'un masque à gaz, d'une ceinture d'explosifs et d'un revolver, un jeune homme a pris en otage des membres de son ancienne école avant de se donner la mort. Lisez sa lettre d'adieu.

C'est sur le coup de 9h30 que le preneur d'otages s'est introduit dans son ancienne école d'Emsdetten, en Allemagne. Vêtu d'un manteau noir, selon des élèves de l'école, il portait un masque à gaz noir. Le voyant traverser la cour, deux écoliers avait dit: «Attention. Il va aller dans l'école et tout casser.» Plus tard, il ouvrira le feu autour de lui et se donnera la mort.

D'après la police, le jeune homme était un ancien écolier de l'établissement, qui avait terminé l'école obligatoire l'année dernière. Il était considéré comme un cas spécial, qui passait toutes ses journées à jouer à l'ordinateur. Son jeu favori: «Counterstrike».

Pendant sa scolarité, il avait été puni à trois reprises par une retenue et était connu pour son instabilité. Il proférait régulièrement des menaces et intimidait des filles. Les motivations de son acte d'aujourd'hui ne sont pas encore connues.

Après avoir obtenu son diplôme, le preneur d'otages aurait affirmé: «Vous allez encore la sentir passer.» D'après les recherches du site Spiegel Online, l'écolier avait recréé son école dans un jeu d'ordinateur connu. Lisa Gallner, une fille de 15 ans, pense que cette prise d'otages a pu être planifiée de longue date: «Le 9 juin, j'ai fêté avec lui la fin de sa scolarité. Il m'avait dit: "Les enseignants vont encore vivre quelque chose de particulier."»

La lettre d'adieu du jeune homme

La vengeance serait à l'origine de la prise d'otage. L'écolier a laissé une lettre d'adieu sur le web, déjà authentifiée par la police.

«La seule chose qu'on m'ait enseigné intensivement à l'école était que je suis un perdant. J'intimide les gens. Vous vous êtes moqués de moi. J'en ai simplement fait de même avec vous, mais mon sens de l'humour n'est pas pareil au votre. Je veux que mon visage soit imprimé dans vos esprits. Je veux ma vengeance! Je vous hais, vous et vos semblables. Vous devez tous mourir! J'y vais...»

Ton opinion