FMI : L'économie suisse bien notée
Actualisé

FMI L'économie suisse bien notée

La base économique suisse est solide et a bien résisté aux récentes turbulences. Lors de son examen annuel, le Fonds monétaire international (FMI) a néanmoins pointé du doigt plusieurs défis.

L'institution, dirigée par Christine Lagarde, a jugé que l'économie suisse était saine.

L'institution, dirigée par Christine Lagarde, a jugé que l'économie suisse était saine.

Le principal risque découle de la crise de la dette publique dans la zone euro et de la force du franc. Le cours plancher pour l'euro introduit par la Banque nationale suisse en septembre a été une mesure très appropriée, a souligné Enrica Detragiache, cheffe de mission du FMI, mardi devant la presse à Berne.

Cette mesure urgente devrait néanmoins être levée dès que la situation économique se sera stabilisée. L'experte du FMI n'a cependant pas voulu préciser les conditions nécessaires pour revenir à un régime de change flexible.

Avec la faiblesse actuelle des taux hypothécaires, le risque d'une bulle immobilière s'accroit. Le FMI recommande à la Suisse d'introduire un volant anticyclique permettant de renforcer la couverture en fonds propres dans le domaine hypothécaire.

Investir en cas de crise

Les grandes banques devraient relever le plus rapidement possible le niveau de leurs fonds propres. A court terme, la Suisse devrait également exploiter la marge de manoeuvre en matière de politique budgétaire si la reprise attendue pour le deuxième semestre se fait attendre.

«Nous ne voyons pour l'heure pas de nécessité d'intervenir», a rétorqué Alexander Karrer, secrétaire d'Etat suppléant aux questions financières internationales,

Autre problème soulevé par les experts de Washington, le vieillissement de la population. La Suisse doit entreprendre maintenant les réformes de la prévoyance vieillesse et de la santé pour être en mesure de réagir dès la fin de la décennie, selon Mme Detragiache.

La délégation du FMI a effectué l'examen annuel de la Suisse du 9 au 20 mars. Elle a rencontré dans ce cadre des représentants de l'administration fédérale, des cantons, de la FINMA, de la BNS, des banques, des assurances et de la politique. (ats)

Ton opinion