Syrie: L'EI chassé de Palmyre par de violents raids russes
Actualisé

SyrieL'EI chassé de Palmyre par de violents raids russes

Sous le feu de frappes aériennes, le groupe djihadiste s'est retiré de la ville qu'il avait partiellement reprise la veille.

Les djihadistes du groupe terroriste Etat islamique (EI) se sont retirés de la ville antique de Palmyre dont ils s'étaient de nouveau emparés samedi, à la suite de violents raids de l'aviation russe, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Les violents raids de l'aviation russe durant la nuit sur Palmyre ont contraint les djihadistes de l'EI de se retirer à l'aube quelques heures après leur entrée dans la ville», a déclaré à l'AFP le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane.

Le site antique de Nimrod dévasté par l'EI

«Il ne reste plus rien désormais», se désole un commandant tribal en constatant l'étendue des destructions sur le célèbre site antique de Nimrod que les forces irakiennes ont repris dimanche au groupe Etat islamique (EI).

Les raids russes ont tué un grand nombre de djihadistes, a-t-il précisé, sans être en mesure de fournir un bilan.

L'EI avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015 et en avait été chassé en mars dernier par le régime, avec l'aide de la Russie. Il a lancé jeudi une nouvelle offensive sur cette ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité et s'est emparé samedi de la majeure partie de la ville antique, située dans le centre de la Syrie.

Le retour de l'EI à Palmyre est intervenu alors que l'armée du régime resserrait l'étau sur les rebelles assiégés à Alep-Est, qu'elle contrôle désormais 85%. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion