Irak: L'EI exhibe des peshmergas dans des cages
Actualisé

IrakL'EI exhibe des peshmergas dans des cages

Le groupe extrémiste a diffusé une vidéo dans laquelle il exhibe dans des cages des hommes présentés comme des combattants kurdes. L'EI y profère des menaces à leur encontre.

1 / 448
29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

Osamah Waheeb
31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

Keystone/AP
24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

Thaier Al-sudani

La mise en scène de ce document diffusé dimanche rappelle celle du pilote jordanien brûlé vif dans une cage, selon une vidéo diffusée par le groupe EI le 3 février. La vidéo de dimanche, reprise par le centre américain de surveillance des sites islamistes, ne montre aucune exécution.

Les 21 hommes sont présentés comme étant seize peshmergas, deux officiers de l'armée irakienne et trois policiers de Kirkouk, ville située à 240 kilomètres au nord de Bagdad. Cette vidéo ne précise ni le lieu ni la date des événements filmés.

Des sources kurdes ont toutefois affirmé à l'AFP que les scènes ont été tournées il y a une semaine. Elles auraient été filmées sur le marché principal du district de Hawija, tenu par l'EI, à une cinquantaine de kilomètres de Kirkouk.

Le film montre chacun des 21 otages, en tenue orange et la tête basse. Ils sont emmenés vers des cages sur une place entourée de murs de béton, et devant lesquelles se tiennent des combattants cagoulés de l'EI portant un pistolet.

Otages agenouillés

Un homme barbu portant un turban blanc adresse alors un message aux peshmergas, les appelant à cesser leur combat contre l'EI. «Sinon votre sort sera comme ceux-là, soit dans des cages ou sous terre», prévient-il.

Par la suite, ces derniers, toujours dans les cages, sont exhibés sur des camionnettes dans une rue au milieu de dizaines d'habitants et d'hommes armés. Enfin, la vidéo montre les otages agenouillés avec derrière eux un homme cagoulé portant une arme automatique ou un revolver.

Attaque terroriste

Les images sont entrecoupées de celles de l'exécution du pilote jordanien et de celle des 21 otages coptes tués en Libye, le 15 février. Un commandant des peshmergas à Kirkouk, le général Hiyowa Rach, a affirmé que les peshmergas otages ont été capturés le 31 janvier «lorsque les combattants kurdes avaient repoussé une attaque terroriste de l'EI visant Kirkouk».

L'EI contrôle depuis juin 2014 de larges territoires dans le nord et l'ouest de l'Irak. Il a mené une offensive contre Kirkouk fin janvier pour tenter de capturer cette ville pétrolière où se trouvent les peshmergas depuis le retrait des troupes irakiennes un mois auparavant.

(ats)

Ton opinion