Attentat en Tunisie: L'EI revendique le massacre de Sousse
Actualisé

Attentat en TunisieL'EI revendique le massacre de Sousse

L'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué, dans la nuit de vendredi à samedi, l'attaque contre un hôtel tunisien, qui a fait 38 victimes, selon un dernier bilan.

1 / 52
05.08  Scotland Yard a affirmé mercredi l'existence d'un «lien» entre l'attaque jihadiste contre le musée du Bardo à Tunis le 18 mars (à gauche) et celle contre un hôtel de Port El Kantaoui, près de Sousse.

05.08 Scotland Yard a affirmé mercredi l'existence d'un «lien» entre l'attaque jihadiste contre le musée du Bardo à Tunis le 18 mars (à gauche) et celle contre un hôtel de Port El Kantaoui, près de Sousse.

31.07 Le président tunisien Beji Caid Essebsi a décidé de prolonger l'état d'urgence de deux mois à partir du 3 août, a annoncé un communiqué diffusé vendredi.

31.07 Le président tunisien Beji Caid Essebsi a décidé de prolonger l'état d'urgence de deux mois à partir du 3 août, a annoncé un communiqué diffusé vendredi.

Fethi Belaid
22.07 Le Parlement tunisien a entamé mercredi trois jours de débats pour adopter une nouvelle loi «antiterroriste». Critiqué par des ONG, le texte est attendu depuis des mois après des attaques sanglantes revendiquées par le groupe État islamique.

22.07 Le Parlement tunisien a entamé mercredi trois jours de débats pour adopter une nouvelle loi «antiterroriste». Critiqué par des ONG, le texte est attendu depuis des mois après des attaques sanglantes revendiquées par le groupe État islamique.

Keystone

Sur son compte Twitter, l'organisation extrémiste précise que l'attaque a été commise par Abou Yihya al-Kairouni, qui «a atteint sa cible, l'hôtel Imperial, en dépit des mesures de sécurité». Le communiqué ajoute qu'il s'agit d'une attaque menée contre un «bordel» et que «quarante infidèles» ont péri.

Le document précise encore que l'attaque a visé «des antres (...) de fornication, de vice et d'apostasie dans la ville de Sousse», et cela «malgré les mesures (de sécurité) renforcées autour de ces antres visés sur la plage de Kantaoui».

L'organisation extrémiste sunnite a également revendiqué l'attentat-suicide commis vendredi contre une mosquée chiite de Koweït City qui a fait 27 morts et 227 blessés.

Lourd bilan

L'attaque de Sousse visait l'hôtel Imperial Marhaba et sa plage. Un homme a ouvert le feu avec un fusil d'assaut Kalachnikov avant d'être abattu par la police. En tout, 39 personnes, dont l'assaillant, ont perdu la vie, selon dernier bilan des autorités tunisiennes.

Concernant «les nationalités des morts, (...) la plupart sont britanniques. Après viennent les Allemands, après les Belges et après d'autres nationalités», a déclaré le Premier ministre tunisien Habib Essid lors d'un point de presse, en évoquant également des victimes françaises.

Alerte maximale

La Tunisie est en état d'alerte maximale depuis l'attentat déjà revendiqué par l'Etat islamique (EI) contre le musée du Bardo, à Tunis. Il avait fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers, en mars dernier.

La ville balnéaire de Sousse, à 140 km au sud de Tunis, est l'une des destinations préférées des touristes. Ils ont été six millions à visiter la Tunisie l'an dernier, en grande majorité des Européens. (ats/afp)

Ton opinion