Présidentielle américaine: L'élection qui valait deux milliards

Actualisé

Présidentielle américaineL'élection qui valait deux milliards

Cette édition 2012 de la course à la Maison-Blanche aura vu près de 2 milliards de dollars levés au moment où elle s'achèvera, le 6 novembre prochain.

par
Jean-Vincent Russo
New York
Cette élection présidentielle est la plus chère de l'histoire des Etats-Unis.

Cette élection présidentielle est la plus chère de l'histoire des Etats-Unis.

Le démocrate Barack Obama aura amassé un total de 1,06 milliards de dollars. Quant à Mitt Romney, sa dot sera de 954 millions de dollars, selon les déclarations des deux partis. Une somme calculée depuis le 17 octobre 2011.

Au-delà de ce seul record, c'est le détail de la provenance des fonds qui est très instructive. Les financiers de Wall Street, par exemple, ont principalement donné à Mitt Romney, à hauteur de 18 millions de dollars directement pour sa campagne. 10 autres millions de dollars, provenant du même secteur, ont aussi été offerts aux «Super Pacs» (des organisation officiellement «sans lien» avec les candidats) qui soutiennent la cause républicaine. Comme une réponse à la régulation imposée par Barack Obama au cours de son mandat.

Selon l'observatoire des fonds politiques OpenSecrets.org (cité par le «New York Times»), le groupe Crédit Suisse fait partie des cinq plus gros donateurs de Mitt Romney (588'000 dollars) derrière Goldman Sachs, Bank of America, Morgan Stanley et JP Morgan Chase.

«Petits donateurs» démocrates

Côté Démocrates, ce sont les petits donateurs (dont les dons restent sous la barre des 200 dollars) qui constituent plus de 55% des fonds levés par Obama. Mais le président américain n'est pas complètement boudé par les grosses compagnies : les entrepreneurs de la Silicon Valley lui font les yeux doux, Microsoft en tête, suivi de Google, pour un total de 1,3 millions de dollars.

Les compagnies d'assurances et immobilières, ainsi que les cabinets d'avocats et de médecins, ont moins donné au Démocrate qu'il y a quatre ans.

En revanche, les retraités (source principale des dons pour les deux partis) ont, cette année, davantage donné à Obama qu'il y a quatre ans. Directement concernés par la réforme de la Santé mise en place par Obama et menacée par Romney, ils pourraient être la clé de cette élection.

Ton opinion