Nordahl L. passe aux aveux: L'élément accablant qui a poussé Nordahl L. à parler
Actualisé

Nordahl L. passe aux aveuxL'élément accablant qui a poussé Nordahl L. à parler

Du sang de Maëlys a été découvert dans le coffre de la voiture du suspect. A la lumière de cet élément, le trentenaire a décidé d'indiquer aux enquêteurs où se trouve le corps de la fillette.

par
joc
1 / 54
27.08.2019 Selon «Le Parisien», Nordahl L. a confié à un codétenu avoir violé puis frappé à mort la petite Maëlys, en août 2017.

27.08.2019 Selon «Le Parisien», Nordahl L. a confié à un codétenu avoir violé puis frappé à mort la petite Maëlys, en août 2017.

04.06.19 Victime de menaces et de violences, la famille de Nordahl L. envisage de changer de nom.

04.06.19 Victime de menaces et de violences, la famille de Nordahl L. envisage de changer de nom.

24.05.19 Cette photo, qui selon toute vraisemblance montre Nordahl L., a été prise en 2012 dans le club qu'a fréquenté Thomas Rauschkolb le soir de sa mort, le 27 décembre 2015.

24.05.19 Cette photo, qui selon toute vraisemblance montre Nordahl L., a été prise en 2012 dans le club qu'a fréquenté Thomas Rauschkolb le soir de sa mort, le 27 décembre 2015.

Facebook

Nordahl L. s'est enfin décidé à passer aux aveux. Selon «Le Parisien», le principal suspect a indiqué aux gendarmes où il a caché le corps de la petite Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août. Les gendarmes fouillent actuellement un replat sur la commune de Saint-Franc (Savoie), mais d'après le «Dauphiné Libéré», l'ex-militaire indiquerait avoir enterré le corps de l'enfant de 9 ans dans les bois.

Le trentenaire a été extrait de sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier ce mercredi matin. Il a ensuite été emmené au palais de justice de Grenoble (F), où il a été interrogé une deuxième fois, à sa demande, dans le cadre de l'affaire Maëlys. Selon Franceinfo, le suspect a décidé de parler après avoir été confronté à l'existence d'une goutte de sang de la fillette retrouvée dans le coffre de sa voiture. Nordahl L. avancerait la thèse de l'accident, rapporte «Le Parisien».

Un changement de stratégie

Le trentenaire aurait donc décidé de changer sa stratégie et de coopérer. Selon BFMTV, il aurait d'ailleurs déclaré qu'il «souhaitait que l'on retrouve Maëlys» et pris l'initiative de guider les enquêteurs.

Pour la première fois depuis la disparition de la fillette, le trentenaire a été conduit à Pont-de-Beauvoisin (Isère), où s'est déroulé le mariage lors duquel Maëlys s'est volatilisée. Le convoi transportant le principal suspect s'est ensuite rendu, à la mi-journée, à son domicile de Domessin (Savoie).

A 12h45, un douzaine de véhicules a quitté la commune pour se rendre dans une zone boisée de Saint-Franc (Savoie), où des recherches avaient déjà été effectuées quelques jours après la disparition de Maëlys. Selon «Le Dauphiné libéré», «il est fort probable que de récents éléments ont permis aux enquêteurs de localiser un lieu précis où ils espèrent trouver les traces de Maëlys».

Une source proche du dossier a déclaré au «Dauphiné» qu'une «avancée très significative dans l'enquête» avait été réalisée. Le procureur de la République doit donner une conférence de presse dans le courant de l'après-midi.

Ton opinion