Actualisé

CubaL'embargo a coûté plus de 4,5 milliards en un an

Le gouvernement cubain fait les comptes pour fustiger les Etats-Unis.

1 / 34
Le drapeau américain a été hissé à 14H40 GMT, 54 ans après avoir été baissée, peu après l'avènement de la révolution castriste. (vendredi 14 août 2015)

Le drapeau américain a été hissé à 14H40 GMT, 54 ans après avoir été baissée, peu après l'avènement de la révolution castriste. (vendredi 14 août 2015)

kein Anbieter/PHOTO TWITTER
Conséquence de la Guerre froide et des tensions persistantes entre Washington et La Havane, la bannière étoilée n'avait plus flotté au-dessus de l'ambassade américaine depuis 1961. (14 août 2015)

Conséquence de la Guerre froide et des tensions persistantes entre Washington et La Havane, la bannière étoilée n'avait plus flotté au-dessus de l'ambassade américaine depuis 1961. (14 août 2015)

Keystone
Conséquence de la Guerre froide et des tensions persistantes entre Washington et La Havane, la bannière étoilée n'avait plus flotté au-dessus de l'ambassade américaine depuis 1961.

Conséquence de la Guerre froide et des tensions persistantes entre Washington et La Havane, la bannière étoilée n'avait plus flotté au-dessus de l'ambassade américaine depuis 1961.

Keystone

L'embargo commercial et financier américain contre Cuba a coûté à l'économie de ce pays 4,68 milliards de dollars (5,13 milliards de francs) entre avril 2015 et mars 2016, a annoncé vendredi le gouvernement cubain. Les deux pays ont engagé un rapprochement à la fin 2014.

«L'embargo est la cause principale des problèmes de notre économie, de son développement (...) Aucun secteur n'est épargné des conséquences de l'embargo», a déclaré le ministre cubain des affaires étrangères Bruno Rodriguez.

Depuis leur instauration en 1962, ces restrictions ont coûté à l'île caribéenne un total de 125,8 milliards, en dollars constants (12,2 milliards de francs), a indiqué le ministre, dont le pays présentera le 26 octobre une nouvelle résolution contre cette mesure lors de l'assemblée générale de l'ONU.

Relations diplomatiques

Chaque année depuis 1992, une large majorité vote en faveur de cette résolution à l'exception des Etats-Unis et de ses proches alliés, comme Israël. En 2013, Cuba avait reçu un soutien record de 191 des 193 pays membres des Nations unies.

Dans la foulée de l'annonce historique de leur rapprochement fin 2014, La Havane et Washington ont rétabli des relations diplomatiques en juillet 2015. Mais la normalisation complète de leurs relations bute encore sur de vieux contentieux hérités de la guerre froide.

Cuba réclame la levée sans conditions de l'embargo, que le président américain Barack Obama a assoupli en partie. Mais son administration a échoué à le faire lever par le Congrès, dominé par la majorité républicaine.

«Vingt-et-un mois sont déjà passés, près de deux ans, depuis que le président (Barack) Obama a qualifié l'embargo d'obsolète (...) mais jusqu'à présent (...) il est maintenu dans toute sa dimension», a regretté Bruno Rodriguez. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!