Actualisé 05.02.2019 à 06:20

Corée du Nord

L'émissaire des USA doit se rendre à Pyongyang

Les préparatifs du second sommet Kim-Trump avancent, avec la venue mercredi d'un émissaire américain à Pyongyang.

1 / 150
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP
Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Keystone
La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

AFP

Le négociateur américain pour la Corée du Nord doit se rendre mercredi à Pyongyang afin de préparer le prochain sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, prévu fin février, a annoncé lundi le département d'Etat.

Stephen Biegun, qui est arrivé à Séoul dimanche, «voyagera à Pyongyang le 6 février pour rencontrer son homologue nord-coréen Kim Hyok Chol afin de préparer le second sommet» entre les deux dirigeants, selon le communiqué.

Cette rencontre doit également permettre de «nouveaux progrès» concernant les «engagements» des deux parties, a précisé le département d'Etat, citant notamment la «dénucléarisation», la «transformation des relations» entre la Corée du Nord et les Etats-Unis ainsi que la «construction d'une paix durable sur la péninsule coréenne».

Le lieu et la date exacte de ce second sommet «ont été fixés», a déclaré le président des Etats-Unis dans un entretien diffusé dimanche par la chaîne CBS. Il a promis de les dévoiler en début de semaine.

Depuis leur premier sommet historique du 12 juin à Singapour, les négociations se sont enlisées et ce nouveau tête-à-tête est censé permettre de réaliser des progrès concrets. Faisant le point sur ce processus il y a quelques jours, Stephen Biegun a assuré que Washington restait «lucide» sur les chances de succès et a réaffirmé que l'objectif des Américains restait la «dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée» de la Corée du Nord. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!