«Downtown Boogie»: L'émission hip-hop a gagné son combat et s'en va
Actualisé

«Downtown Boogie»L'émission hip-hop a gagné son combat et s'en va

«Downtown Boogie», programme diffusé sur Couleur3, s'arrête après 18 ans de services rendus à la culture hip-hop.

par
Julien Delafontaine
1 / 7
L'équipe au complet de Downtown Boogie s'est retrouvée le lundi 26 juin 2017 pour mettre en boîte sa dernière émission. De gauche à droite: Geos, Jiggy Jones, Green Giant, Vincz Lee et Dynamike.

L'équipe au complet de Downtown Boogie s'est retrouvée le lundi 26 juin 2017 pour mettre en boîte sa dernière émission. De gauche à droite: Geos, Jiggy Jones, Green Giant, Vincz Lee et Dynamike.

RTS/Jay Louvion
Pour terminer en beauté, Geos (à g.) et Dynamike (à dr.) ont accueilli «la famille» dans les studios de Couleur3.

Pour terminer en beauté, Geos (à g.) et Dynamike (à dr.) ont accueilli «la famille» dans les studios de Couleur3.

RTS/Jay Louvion
Dynamike avait la forme des grands jours.

Dynamike avait la forme des grands jours.

RTS/Jay Louvion

Le clap de fin tombera après une ultime émission de deux heures, proposée le jeudi 29 juin 2017 de 22 h à minuit. «On accueillera plein de DJ et de rappeurs. A la manière d'un enterrement irlandais, Geos, Jiggy Jones, Green Giant, Vincz Lee et moi-même avons préféré fêter avec nos amis notre disparition plutôt que de la pleurer», prévient Dynamike. L'animateur dit qu'il se réjouit, parce qu'«en réunissant ainsi la famille autour des micros pour la dernière, il va y avoir énormément de freestyle, comme à l'époque».

A ses débuts, «Downtown Boogie» était en effet diffusé en direct. «Je te laisse imaginer le bordel dans le studio avec les deux DJ, les deux animateurs et tout le temps beaucoup, mais vraiment beaucoup, d'invités. C'était bien rock'n'roll de gérer ce programme hip-hop», se souvient Dynamike en se marrant.

S'il est un peu nostalgique «de tous les instants incroyables» que cette aventure lui a fait vivre, le Lausannois assure que l'équipe de «Downtown Boogie» n'est pas triste de raccrocher. «C'est le moment de tourner la page. Nous avons gagné notre combat, la jeune génération peut prendre le relais.»

L'animateur rappelle que lorsque l'émission a été lancée sur Couleur3, aucune radio ne diffusait du hip-hop. «Faire découvrir toute la richesse de cette musique ainsi que sa culture était un défi dans une période où ce style avait mauvaise presse et les B-Boy étaient pris pour des bouffons avec leurs casquettes à l'envers», se remémore Dynamike.

«Downtown Boogie» est mort, vive le hip-hop sur Couleur3

Que les amateurs de hip-hop se rassurent, une nouvelle émission est en préparation. Elle sera diffusée dès la rentrée. La chaîne communiquera plus d'infos à propos de ce nouveau programme, et de sa nouvelle grille, le 22 août 2017. «Le hip-hop aura une belle vitrine sur Couleur3. L'émission sera diffusée à une heure d'écoute plus accessible et fera toujours la part belle aux artistes suisses. Par ailleurs, elle sera animée par certains animateurs de «Downtown Boogie», assure Catherine Saidah, responsable relations médias de la RTS.

«Ça été la première puis la seule émission à diffuser des jeunes rappeurs. On leur doit tellement»

KT Gorique (VS) - Championne de rap freestyle

«Downtown Boogie a éduqué nombre de rappeurs de notre pays. Cette émission fait partie de l'histoire du hip-hop suisse»

Sim's (JU) - Sacré aux Reprezent Awards

«C'était ma source pour avoir du bon son avant l'arrivée du Net. J'enregistrai les émissions sur des cassettes»

Stress (VD) - Couronné aux Swiss Music Awards

Ton opinion