Massacre à «Charlie Hebdo»: L'émouvant témoignage de la compagne de Charb
Actualisé

Massacre à «Charlie Hebdo»L'émouvant témoignage de la compagne de Charb

L'ancienne secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy, Jeannette Bougrab, qui partageait la vie du dessinateur Charb, assassiné dans l'attaque de «Charlie Hebdo», a livré un témoignage poignant.

«Il est mort debout, il a été exécuté. (...) Il est mort pour ses idées. Mon compagnon est mort assassiné parce qu'il dessinait dans un journal. » Sur BFMTV, Jeannette Bougrab, compagne du directeur de la publication de l'hebdomadaire, a témoigné, pleine d'émotion après la mort de ce dernier. L'ancienne secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse raconte: «on était de bords politiques totalement différents, confie celle qui appartient à l'UMP. Mais, il m'expliquait que j'étais une communiste qui m'ignorais.»

«Ils étaient accusés de tous les maux sur les réseaux sociaux, sur Twitter et jamais personne ne les a réellement défendus», a-t-elle affirmé à propos des journalistes de «Charlie Hebdo». «Charb se sentait menacé (...) il était protégé», a rappelé l'ancienne secrétaire d'Etat, confiant qu'il «était prêt à mourir pour ses idées». «On avait supprimé une protection statique devant Charlie Hebdo», a-t-elle révélé.

Les journalistes tués «étaient des gens exceptionnels, de vrais héros. Ils méritent le Panthéon. (...) Ils se sont battus pour des libertés que nous avons oublié de défendre, ce sont des résistants», a dit Jeannette Bougrab. «Si Charlie disparaissait demain, on les assassinerait tous une deuxième fois», conclut-elle avant de confier qu'un livre de Charb va sortir prochainement: «Un livre va sortir sur l'islamophobie (...) pour déconstruire.»

L'interview en intégralité

(20 minutes)

Ton opinion