L'encre rendue inutile par la mini-imprimante portable
Actualisé

L'encre rendue inutile par la mini-imprimante portable

Impression – Un nouveau procédé d'impression sans encre ultracompact arrivera sur le marché à Noël. Il permettra de tirer des photos à bas prix.

A partir de brevets rachetés à Polaroid, la société californienne Zink (pour Z(ero) ink; pas d'encre) a développé un procédé de tirage photo instantané sans encre. Couplée avec un appareil numérique de 7 mégapixels, une imprimante thermique ultracompacte et portable utilise un papier qui intègre des cristaux dont la couleur change à la chaleur. L'astuce permet de se passer des coûteuses cartouches d'encre où il manque parfois la bonne couleur. Le papier Zink est blanc, ressemble à du papier photo habituel. Il n'est pas sensible à la lumière et a une durée de vie de plusieurs dizaines d'années.

Mais surtout son prix est compétitif. Il pourrait être de 1,69 dollar (2 fr.) pour 10 feuilles, soit 20 ct. par image. Ce prototype devrait être commercialisé avant la fin de l'année pour 99 dollars (118 fr.). Selon une étude menée en janvier dernier, la demande potentielle est estimée à 11,3 millions d'imprimantes aux Etats-Unis et à 5,2 millions au Japon. Un sondé sur deux (45%) trouve la taille de l'image 2x3 pouces acceptable. Selon l'analyste d'IDC Ron Glaz, la technologie ne remplacera pas les imprimantes actuelles, mais créera un marché de niches.

Giuseppe Melillo

Ton opinion