Energy Challenge: L'énergie solaire vaut-elle le coup en Suisse?
Actualisé

Energy ChallengeL'énergie solaire vaut-elle le coup en Suisse?

Trop peu d'ensoleillement, trop chère: les détracteurs de l'énergie solaire continuent de critiquer sa rentabilité en Suisse. Qu'en est-il?

par
Stephanie Sigrist
Keystone/Christian Beutler

Le soleil est une source inépuisable d'énergie et l'utilisation de la puissance de ce corps céleste par le biais de modules photovoltaïques ou de collecteurs solaires assure une certaine indépendance vis-à-vis de fournisseurs d'électricité externes. De plus, comme toutes les formes d'énergie renouvelable, l'énergie solaire est beaucoup plus respectueuse de l'environnement et du climat que les combustibles fossiles. Malgré ces avantages de taille, de nombreux préjugés et mythes sur l'énergie solaire continuent de se propager d'après SuisseEnergie.

Commençons par l'idée reçue selon laquelle la Suisse ne serait pas suffisamment ensoleillée pour pouvoir utiliser l'énergie solaire de manière rentable. L'ensoleillement annuel varie dans notre pays, en fonction du site, de 1050 à 1550 kWh/m². En d'autres termes, la surface totale de 41 285 km² de la Suisse reçoit environ 200 fois plus de rayonnement solaire que la consommation totale d'énergie du pays. Quelques endroits très ensoleillés tels que Sion (VS) ou Samedan (GR) sont même comparables à la Toscane ou à la Provence en termes de rayonnement absorbé.

Les pays du Nord font également partie des précurseurs

L'utilisation actuelle de la technologie photovoltaïque ne dépend que partiellement de l'intensité du rayonnement solaire. Ainsi, les pays d'Europe qui exploitent le plus intensivement l'énergie solaire sont autant méridionaux (Grèce et Italie notamment) que du centre du continent (Allemagne, Belgique, République tchèque). Le potentiel de production des toits et des façades suisses est élevé, puisqu'il pourrait couvrir près de la moitié de la consommation intérieure totale d'électricité. Malheureusement, il est à peine exploité: en 2016, seuls 5% des toits et façades adaptés étaient équipés d'installations photovoltaïques.

Par ailleurs, l'énergie solaire produite par des installations photovoltaïques est souvent qualifiée de chère. Est-ce fondé? Une installation voltaïque de 30 m² sur une maison individuelle coûte environ 15 000 francs. Si l'on déduit le soutien financier de la Confédération de 3400 francs (valable à partir de 2018) et les déductions fiscales d'environ 2900 francs, l'installation coûte donc 8500 francs. Les coûts de production du courant issu de sa propre installation s'élèvent à 13 centimes par kilowattheure. Mais après déduction de la subvention et de l'économie d'impôts, ce chiffre tombe à 9,5 centimes par kilowattheure. Un prix nettement inférieur aux 20 centimes par kilowattheure payés en moyenne par les foyers suisses pour l'électricité qui sort des prises murales. C'est pourquoi il est judicieux de consommer directement le courant produit soi-même. La production excédentaire qui n'est pas utilisée par le foyer est injectée dans le réseau électrique. Le producteur reçoit pour cela une rémunération, appelée tarif de rachat.

Il faut utiliser soi-même autant de courant produit par sa propre installation photovoltaïque que possible

«Cela alourdit la facture car la rémunération des réseaux d'électricité est faible et devrait continuer à baisser. Les personnes qui disposent d'une installation solaire doivent donc chercher à utiliser dans leur propre ménage l'électricité qu'elles ont elles-mêmes produite», affirme Jules Pikali, alias Dr. Energy. «Son électricité étant quasiment entièrement gratuite, le propriétaire des lieux aura ainsi tout intérêt à attendre que le soleil brille et que sa production d'électricité soit suffisante pour allumer ses appareils», conseille-t-il. Les installations solaires produisent essentiellement du courant en journée, en particulier vers midi.

«Quelqu'un qui produit son eau chaude et la chaleur thermique avec une pompe à chaleur peut consommer lui-même une grande partie de cette énergie. Le chauffe-eau et le chauffage peuvent stocker sans problème une partie de l'électricité solaire», explique M. Pikali. Il est également possible d'augmenter davantage la part d'autoconsommation grâce à une utilisation judicieuse des appareils ménagers tels que le lave-linge et le lave-vaisselle. En outre, certains appareils ménagers tels que les réfrigérateurs, les congélateurs ou les équipements de commande consomment de l'électricité en permanence et tirent l'énergie nécessaire de la propre installation solaire du foyer. Le surplus d'électricité peut également être utilisé pour recharger un vélo ou une voiture électrique.

Installer des modules solaires à la place des tuiles

Quiconque a l'intention de mettre en place une installation photovoltaïque devrait d'abord impérativement jeter un œil sur le toit. Dans le cas où une rénovation de ce dernier serait déjà prévue, il est conseillé d'attendre la réalisation des travaux avant de mettre en place l'installation photovoltaïque. «Le mieux reste encore d'associer la rénovation à l'installation. Il est en effet possible d'installer des modules solaires à la place des tuiles. Ces derniers ne sont désormais guère plus chers que les tuiles mais ils sont plus durables et produisent en plus de l'électricité», poursuit M. Pikali.

Dans notre pays, les installations solaires thermiques sont bien moins répandues que les installations photovoltaïques; il s'agit de collecteurs solaires qui produisent de la chaleur. «Si la production de chaleur du foyer dépend d'un chauffage au bois, à pellets, au gaz ou au mazout, l'installation solaire thermique devrait presque être considérée comme indispensable. En effet, les chaudières travaillent en charge partielle pendant les mois d'été, ce qui est très mauvais au niveau énergétique car une courte mise en marche est suivie par un arrêt plus long», considère Dr. Energy. Si vous disposez d'une installation solaire, il ne faut absolument pas brancher le lave-linge et le lave-vaisselle sur l'eau froide, comme de coutume, mais bien sur l'eau chaude. C'est en effet pour chauffer l'eau que le lave-vaisselle et le lave-linge consomment le plus d'énergie. D'après M. Pikali, il est donc possible d'économiser beaucoup d'électricité grâce aux collecteurs solaires.

Comment utiliser efficacement l'énergie solaire

Une installation solaire thermique nécessite par ailleurs une surface bien moins généreuse qu'une installation photovoltaïque. En général, entre un à deux mètres carrés sont nécessaires par personne. Le placement des collecteurs offre donc bien plus de liberté. Si le toit ne s'y prête pas, ce type de collecteur peut également être installé sur la balustrade du balcon. Par ailleurs, le montage vertical des collecteurs est également plus efficace sur le plan énergétique. Globalement, la quantité de chaleur produite est certes plus faible, mais cela est surtout le cas pendant l'été lorsqu'un surplus est de toute façon disponible. A l'inverse, la production augmente l'hiver en raison de la position plus basse du soleil.

Pour certaines utilisations, il peut être judicieux d'associer une installation solaire thermique à une installation solaire électrique. Si vous souhaitez calculer vous-même la rentabilité de l'utilisation d'énergie solaire, vous pouvez vous servir du calculateur gratuit de SuisseEnergie: sur www.toitsolaire.ch, vous déterminez la quantité d'énergie qu'il est possible de produire sur votre toit, les coûts d'investissement et la rentabilité. De plus, SuisseEnergie propose des contrôles solaires gratuits.

Racontez-nous dans les commentaires vos expériences des installations photovoltaïques et des collecteurs solaires.

Energy Challenge 2018

L'Energy Challenge 2018 est une action nationale de SuisseEnergie et de l'Office fédéral de l'énergie (OFE) pour sensibiliser aux thèmes de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Cette année, l'objectif est que la population suisse et les partenaires de l'Energy Challenge 2018 économisent au total 30 millions de kilowattheures. En tant que partenaire médiatique, 20 minutes documente ces sujets avec des reportages, des entretiens, des conseils énergétiques et des quiz. Plus d'informations à ce sujet sur l'application gratuite Energy Challenge pour Android ou pour iOS.

Ton opinion