Actualisé 31.10.2013 à 13:45

Accident à DisneylandL'enfant blessé aurait quitté son siège «trop tôt»

Le petit garçon de cinq ans grièvement blessé mercredi soir en chutant d'un bateau à Disneyland Paris n'aurait pas respecté «les consignes énoncées» par haut-parleur aux passagers.

Le garçonnet a chuté et s'est retrouvé coincé entre le quai et l'embarcation. (AFP)

Le garçonnet a chuté et s'est retrouvé coincé entre le quai et l'embarcation. (AFP)

L'enfant de cinq ans, qui souffre d'une «compression thoracique», était toujours hospitalisé jeudi matin, mais ses jours ne sont plus en danger, a ajouté une source judiciaire. Le petit garçon, prénommé Iban, se trouvait avec son père dans une embarcation de l'attraction «Pirates des Caraïbes», l'une des plus populaires du parc Disneyland, lorsque l'accident s'est produit, mercredi peu après 16h. «A priori, il y a eu une faute de l'enfant, qui se serait levé trop tôt», a expliqué une source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments, il aurait quitté son siège «alors que l'embarcation n'était pas encore immobilisée» et «malgré les messages qui demandent aux visiteurs de rester assis» jusqu'à l'immobilisation complète du bateau, a précisé cette source.

Le garçonnet a alors chuté et s'est retrouvé coincé entre le quai et l'embarcation, a ajouté cette source. L'enfant a pu rapidement être dégagé par son père, des clients et le personnel du parc, puis transporté à l'hôpital Necker, à Paris. «Nous avons été informés de l'amélioration de son état de santé. Cette nouvelle est un soulagement, même si nous devons rester prudents», a assuré Julien Kauffmann, vice-président de Disneyland Paris. «Ses parents sont à l'hôpital. Nous avons pris en charge le reste de sa famille qui est restée à Disneyland Paris», a-t-il ajouté.

Une enquête pour recherche sur les causes de l'accident a été ouverte par le parquet de Meaux. Les résultats définitifs ne seront pas connus avant plusieurs jours. «Un expert mandaté par les autorités est arrivé sur les lieux et l'attraction est fermée jusqu'à nouvel ordre pour lui permettre de mener son enquête en toute sérénité», a annoncé Eurodisney. «Nous collaborons pleinement et entièrement avec les autorités pour comprendre ce qui s'est passé», a ajouté le groupe. Première destination touristique en Europe, Disneyland Paris a accueilli 265 millions de visiteurs en 20 ans, dont 16 millions en 2012, un record, devant Le Louvre et la Tour Eiffel. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!