Espagne: L'enquête sur le crash du F-16 grec est terminée
Actualisé

EspagneL'enquête sur le crash du F-16 grec est terminée

L'enquête sur l'accident d'un avion de combat grec, qui a tué onze personnes en s'écrasant sur une base espagnole en janvier, est terminée et sera «rapidement» rendue publique.

1 / 19
10.06 L'enquête sur l'accident d'un avion de combat grec F-16, qui a tué onze personnes en s'écrasant sur une base espagnole en janvier, est terminée et sera «rapidement» rendue publique, a indiqué mercredi l'armée de l'Air française.

10.06 L'enquête sur l'accident d'un avion de combat grec F-16, qui a tué onze personnes en s'écrasant sur une base espagnole en janvier, est terminée et sera «rapidement» rendue publique, a indiqué mercredi l'armée de l'Air française.

el Pais
29.01 Les dépouilles des neuf soldats français tués lors du crash du F-16 ont été rapatriées jeudi en France. Lors d'un point presse, le chef de l'armée de l'air française a détaillé les circonstances du drame: «C'est une succession de malchances», a déploré le général Mercier. «L'équipage du F-16, assez rapidement, pratiquement après le décollage, a essayé de s'éjecter, donc cela confirme bien cette panne», a-t-il estimé.

29.01 Les dépouilles des neuf soldats français tués lors du crash du F-16 ont été rapatriées jeudi en France. Lors d'un point presse, le chef de l'armée de l'air française a détaillé les circonstances du drame: «C'est une succession de malchances», a déploré le général Mercier. «L'équipage du F-16, assez rapidement, pratiquement après le décollage, a essayé de s'éjecter, donc cela confirme bien cette panne», a-t-il estimé.

AFP/Jose Jordan
29.01 L'avion de combat grec de type F-16 qui s'est écrasé lundi sur la base espagnole d'Albacete, faisant onze morts dont neuf militaires français, a eu une panne au décollage, et les deux pilotes ont tenté de s'éjecter.

29.01 L'avion de combat grec de type F-16 qui s'est écrasé lundi sur la base espagnole d'Albacete, faisant onze morts dont neuf militaires français, a eu une panne au décollage, et les deux pilotes ont tenté de s'éjecter.

Keystone/AP/Daniel Ochoa de Olza

«L'enquête est terminée. On sait exactement ce qui s'est passé», a déclaré le chef d'état-major de l'armée de l'Air française, le général Denis Mercier, se refusant à plus de précisions.

Les familles des victimes françaises - neuf tués et neuf blessés - «vont être informées cette semaine» des conclusions, a-t-il ajouté. Elles doivent être reçues vendredi après-midi à Nancy (est), d'où étaient originaires la plupart des victimes. L'enquête sera ensuite «mise en ligne» par les autorités françaises, avec l'accord des autorités grecques, a-t-il ajouté.

Pilotes et mécanos fauchés

Le F-16 grec a eu une panne au décollage, lors d'un exercice de haut niveau à Albacete (sud-est de l'Espagne) impliquant des avions de chasse de plusieurs pays, puis a fauché des pilotes et mécaniciens qui s'affairaient sur le tarmac en déroulant dans sa course une boule de feu.

Un sergent américain qui a sauvé quatre Français en se jetant dans le feu sera décoré de la Légion d'honneur, la plus prestigieuse décoration française, lors du salon aéronautique du Bourget (17-21 juin), a annoncé le général Mercier.

C'est un «héros comme on peut les voir dans les films», a-t-il dit. «Quand il a vu la boule de feu et des gens dedans, au lieu de s'écarter, il a foncé dans le feu et a sauvé quatre de nos militaires dans des conditions incroyables».

«Il a mis un garrot à une personne qui avait la main coupée, il est reparti dans le feu. A la fin, il avait les mains un peu brûlées, il ne pouvait plus rien faire», a-t-il dit.

(afp)

Ton opinion