Actualisé 17.05.2017 à 18:12

Fribourg

L'enquête sur les abus du père capucin a débuté

La commission indépendante chargée d'examiner les abus sexuels subis par Daniel Pittet a commencé ses travaux.

Daniel Pittet avait témoigné dans un livre intitulé «Mon père, je vous pardonne», sorti en février.

Daniel Pittet avait témoigné dans un livre intitulé «Mon père, je vous pardonne», sorti en février.

Keystone

L'enquête indépendante chargée d'examiner les abus sexuels d'un père capucin sur le Fribourgeois Daniel Pittet a débuté. Les résultats devraient être disponibles dans quelques mois. Les faits sont prescrits.

Font partie de la commission d'enquête l'avocat et ancien juge cantonal Alexandre Papaux, le professeur d'histoire contemporaine Francis Python et le professeur d'histoire du droit et des religions Yves Mausen. Ils disposent d'un accès complet aux archives des Capucins et à celles du diocèse Lausanne-Genève-Fribourg, lit-on mercredi dans un communiqué de la Province suisse des capucins.

Préface du pape

Daniel Pittet avait publié en février un témoignage sur son calvaire. Le bibliothécaire de 58 ans y raconte qu'il a été violé par un prêtre capucin dès l'âge de 9 ans à Fribourg entre 1968 et 1972. Le père, aujourd'hui âgé de 76 ans, est nommé dans l'ouvrage, et M. Pittet lui avait même permis de s'y exprimer. Le pape François a préfacé le livre.

En 1989, Daniel Pittet a alerté le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, après avoir rencontré un enfant victime du prêtre pédophile. Les capucins ont muté le prêtre en France, à Grenoble, puis à Lyon après de nouveaux soupçons. Aujourd'hui, il vit dans un couvent de capucins en Suisse alémanique.

Le bourreau n'a pas passé un seul jour en prison. Sa seule sanction a été une peine de deux ans et demi avec sursis, pour des abus sur son neveu et sur un autre enfant dans les années 1990. Ce jugement a été rendu en 2012 par le Tribunal de grande instance de Grenoble. Tous les faits sont désormais prescrits. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!