Actualisé 20.02.2020 à 06:51

Basketball

L'entraîneur des Cavaliers remplacé

John Beilein a beau être un des meilleurs coaches universitaires de l'histoire, il a été remplacé par J.B. Bickerstaff à Cleveland.

John Beilein n'était pas en parfaite harmonie avec ses joueurs.

John Beilein n'était pas en parfaite harmonie avec ses joueurs.

AFP

Il a beau être l'un des entraîneurs les plus réputés du basket universitaire américain, John Beilein ne sera resté que cinq mois à la tête des Cleveland Cavaliers, qui ont annoncé mercredi son remplacement par l'un de ses adjoints.

Beilein, 67 ans, va «se voir assigner une nouvelle mission au sein de la franchise», ont indiqué les Cavaliers qui sont 15es et derniers de la Conférence Est, avec le deuxième plus mauvais bilan de NBA (14 v-40 d).

«C'est une décision difficile à prendre pour moi, mais je veux dire clairement que cette décision de quitter le poste d'entraîneur est la mienne (...). Je crois que c'est mieux pour cette équipe si je ne suis plus entraîneur et si je travaille à un autre poste», a-t-il réagi dans un communiqué.

La greffe n'a jamais pris

Beilein n'avait jamais entraîné en NBA avant d'être recruté par Cleveland en juin dernier. Il s'est fait un nom dans le championnat universitaire américain (NCAA), notamment à la tête de l'équipe de l'université du Michigan, qu'il a dirigée de 2007 à 2019. Il n'a jamais remporté le prestigieux titre NCAA, mais avait conduit son équipe à deux reprises au Final Four, en 2013 et 2018.

Il affiche à son bilan à la tête d'équipes de la division 1 du Championnat NCAA 829 victoires pour 468 défaites (63,9% de victoires) et a bouclé 35 saisons depuis 1992 avec un bilan positif, ce qui en fait l'un des dix meilleurs entraîneurs universitaires de l'histoire.

Mais la greffe n'a jamais pris avec les joueurs des Cavaliers qui n'ont notamment pas apprécié d'être décrits par leur entraîneur comme «une bande de voyous», sans parler de ses choix tactiques d'une autre époque selon eux.

Beilein sera remplacé par J.B. Bickerstaff, ancien entraîneur de Houston et de Memphis et habitué au rôle de pompier de service en cours de saison.

Cleveland a sans surprise du mal à se remettre du départ de sa superstar LeBron James, recruté à l'été 2018 par les Los Angeles Lakers. Avec «King James», la franchise de l'Ohio a disputé quatre finales NBA de suite et a remporté le titre en 2016, le premier de son histoire.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!