Actualisé 21.09.2017 à 13:55

Foot - CroatieL'entraîneur du Dinamo tabassé chez lui

Deux hommes masqués ont agressé l'entraîneur du Dinamo Zagreb Mario Cvitanovic, lui cassant un bras.

Cette agression survient un mois après que l'ex-patron du club et homme fort du football croate, Zdravko Mamic, a été blessé par balle sans gravité.

Cette agression survient un mois après que l'ex-patron du club et homme fort du football croate, Zdravko Mamic, a été blessé par balle sans gravité.

AFP/Stringer

Deux hommes masqués ont agressé l'entraîneur du Dinamo Zagreb Mario Cvitanovic, lui cassant un bras, alors qu'il se trouvait à son domicile, au retour d'un match de coupe de Croatie, a annoncé le club de la capitale jeudi.

Les médias locaux affirment que Cvitanovic, un ancien international croate de 42 ans à la tête du Dinamo depuis juillet, avait été surpris à son domicile mercredi soir, où les deux hommes l'ont battu. «Malheureusement, cet épisode n'est que le dernier en date d'une série de violences légalisées, orchestrées contre notre club par certaines personnes», déplore un communiqué du Dinamo, pour qui cette agression contre son entraîneur est l'oeuvre de «lâches». Le ministre croate de l'Intérieur Davor Bozinovic a affirmé pour sa part que la police «travaillait intensivement» à la recherche des suspects.

Plâtre au bras gauche, Cvitanovic a fait une brève déclaration à la presse dans les locaux du club, refusant toutefois de répondre aux questions des journalistes sur les possibles motivations de cette agression. «Ma vie, c'est le football (...) Mes relations avec les joueurs sont excellentes. Ma vie privée est propre, impeccable. Je veux seulement être un entraîneur», a déclaré Cvitanovic. «Je veux vivre le football et personne ne peut me prendre ça», a-t-il ajouté.

Détournement de fonds

Cette agression survient un mois après que l'ex-patron du club et homme fort du football croate, Zdravko Mamic, a été blessé par balle sans gravité, par des inconnus en Bosnie. Zdravko Mamic est jugé depuis avril pour détournement de fonds au sein du Dinamo à hauteur de 15,6 millions d'euros, via des contrats fictifs édités lors des transferts, et pour une évasion fiscale présumée de 1,6 million d'euros.

Après neuf journées, le Dinamo, qui a remporté le titre national à 18 reprises depuis l'éclatement de la Yougoslavie, occupe actuellement la première place du classement du championnat croate avec 25 points. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!