Actualisé

L'envoi d'argent coûte cher

L'épargne des migrants favorise le développement. La Banque Européenne d'Investissement recommande de réduire les coûts de l'envoi d'argent.

Il y aurait 200 millions de migrants dans le monde. D'après la Banque mondiale, ils ont envoyé au pays plus de 232 milliards de dollars (299 milliards de francs) en 2005, dont 167 milliards (217 milliards de francs) dans des pays en voie de développement.

Déjà deux fois supérieurs à l'aide internationale, ces montants peuvent être doublés en tenant compte des circuits informels. Selon le quotidien La Nouvelle république, à Alger, la Banque Européenne d'Investissement recommande de réduire les coûts d'envoi de ces fonds jusqu'à 10 ou 15% pour les petites sommes. En Suisse, Postfinance et UBS se partagent 70% du marché suisse des transferts internationaux, principalement utilisés par les migrants et les PME. Postfinance pratique des tarifs élevés pour les envois de cash rapides, jusqu'à 10 minutes, effectués au guichet et au travers du géant international Western Union.

«Avec Giro International, l'argent passe d'un compte suisse à un autre à l'étranger. La transaction par Internet prend alors de deux à quatre jours, mais elle ne coûte que 2 fr., quelle que soit la somme versée», confie Marc Andrey, porte-parole de Postfinance à Berne. Curieusement, ces possibilités avantageuses ne sont pas très connues du public. «Notre communication pour ces services n'est pas très agressive», admet Marc Andrey. Ce qui n'est pas le cas de la publicité pour Western Union.

(gim)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!