Fusillade dans un lycée américain: L'envoyée spéciale réalise que le tireur est son fils
Actualisé

Fusillade dans un lycée américainL'envoyée spéciale réalise que le tireur est son fils

Une journaliste s'est précipitée pour récolter les premières infos après la fusillade du 23 janvier dans le Kentucky. Elle a cependant dû être rapidement remplacée.

par
joc

Lorsque les premières informations concernant une fusillade au lycée de Benton (Kentucky) sont tombées, Mary Garrison Minyard n'a pas hésité. Journaliste au «Marshall County», elle s'est précipitée sur les lieux pour récolter les premiers témoignages, mardi dernier. Mary n'a cependant pas été en mesure d'accomplir sa mission. Une fois arrivée devant le lycée de Marshall County, elle a en effet appris que le tireur présumé arrêté par la police n'était autre que son propre fils, âgé de 15 ans.

Accourue à son tour, une collègue de Mary est allée réconforter la mère de famille avant de prendre le relais pour couvrir l'événement, rapporte le «Courier Journal». Au fil des témoignages, l'identité de l'auteur de la fusillade ne faisait plus aucun doute: il s'agissait bel et bien du fils de Mary Garrison Minyard, Gabe Parker. Depuis le drame, la journaliste n'a fait aucune déclaration publique et a fermé son compte Facebook.

L'adolescent est actuellement incarcéré et les autorités sont en train de rassembler suffisamment de preuves pour l'inculper en tant qu'adulte. Deux lycéens de 15 ans, un garçon et une fille, ont perdu la vie dans la fusillade (en photo ci-dessous). Douze personnes ont par ailleurs été blessées par balle, dont cinq grièvement. Cinq autres ont été blessées dans la panique causée par l'attaque.

Les amis, les camarades de classe et les voisins de Gabe Parker l'ont décrit comme un garçon tranquille qui jouait du tuba et qui était proche de sa grand-maman. Les parents de l'adolescent ont divorcé quand il avait 5 ans. Son père s'est remarié mais s'est séparé en 2016. Il a ensuite écopé de 90 jours de prison pour avoir giflé sa femme lors d'une dispute.

Ton opinion