Actualisé 09.04.2020 à 16:07

Genève

L'épidémie est toujours là, mais en léger recul

Le covid-19 a déjà tué 125 fois à Genève. Le nombre d'hospitalisations demeure élevé.

de
jef
La doctoresse Aglaé Tardin, médecin cantonal suppléante.

La doctoresse Aglaé Tardin, médecin cantonal suppléante.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Les chiffres genevois de l'épidémie de covid-19 sont à la fois rassurants - une légère décrue des patients hospitalisés est observée, le système sanitaire tient bon - et inquiétants, le nombre de nouvelles hospitalisations étant similaires à ceux de la semaine dernière, a observé ce jeudi Adrien Bron, le directeur général de la santé. «Même si on est contents de l'évolution, on reste dans le pic. Il ne faut pas baisser la garde.»

A ce jour, Genève a dénombré 4216 cas de covid-19 positifs confirmés, «dont 133 nouveaux hier», a précisé la doctoresse cantonale suppléante Aglaé Tardin. 393 sont hospitalisés aux HUG (402 mercredi). 47 se trouvent aux soins intensifs (49 mercredi), dont 45 sont intubés (47 mercredi). Au total, le coronavirus a tué 125 fois au bout du lac, dont six fois mercredi.

Vingt-trois EMS touchés

Aglaé Tardin a également indiqué que des cas de Covid-19 avaient été détectés dans 23 EMS genevois, pour 200 personnes positives sur un total de quelque 4000 résidents.

Elle a donc insisté: bien que les chiffres soient stables voire en très légère diminution, «on est toujours à une fois et demi la capacité normale des HUG. Il s'agit d'une situation épidémique avec une transmission active et un dispositif de prise en charge bien supérieur à la normale.»

«Pas de pique-nique en campagne»

C'est dans ce cadre que le docteur Marc Niquille, le chef de l'état-major de conduite, a rappelé, avant un nouveau week-end redouté, que «la situation reste très tendue. Elle est sous-contrôle mais au prix d'un effort colossal» du système de santé. Le large dispositif de prévention mis en place le week-end dernier sera donc reconduit. «On ne va pas dans la campagne avec sa voiture pour faire un pique-nique», a-t-il martelé. La circulation y sera très largement restreinte et les possibilités de sanctions existent. «Elles seront appliquées avec discernement mais sévérité.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!