NBA: L'épouse de Sterling veut rester propriétaire
Actualisé

NBAL'épouse de Sterling veut rester propriétaire

La femme de Donald Sterling, le propriétaire des Los Angeles Clippers suspendu à vie par la NBA pour des propos racistes, veut garder «son» équipe.

L'épouse Sterling assiste à un match des Clippers.

L'épouse Sterling assiste à un match des Clippers.

Selon des propos rapportés par l'édition électronique du «Los Angeles Times», Shelly Sterling estime qu'elle est en droit de rester propriétaire des Clippers alors que la NBA tente de forcer la vente de l'équipe.

Shelly Sterling, qui est séparée de Donald mais qui n'a pas divorcé, souligne que les sanctions prononcées par le NBA ne touche que son mari. Elle se présente comme «une supportrice inconditionnelle» des Clippers et laisse entendre qu'elle pourrait se pourvoir en justice pour contester la décision de la NBA.

50% chacun

Selon le «Los Angeles Times», Donald et Shelly Sterling détiennent chacun 50% de l'équipe qui dispute actuellement le 2e tour des play-offs de NBA.

La part de l'un reviendra à l'autre en cas de décès, précise encore le journal, qui rappelle que Shelly Sterling a également défrayé la chronique par le passé pour des propos à caractère raciste.

La NBA a suspendu à vie Donald Sterling et lui a infligé une amende de 2,5 millions de dollars. La Ligue nord-américaine de basket a également recommandé un changement de propriétaire, mesure qui doit, et devrait, recevoir l'aval des trois-quarts des 29 propriétaires.

Les Los Angeles Clippers intéressent plusieurs repreneurs, venus du sport, du monde des affaires ou de l'audiovisuel. Le montant de l'opération pourrait atteindre le milliard de dollars, estime le «LA Times». (afp)

Ton opinion