Actualisé 04.02.2009 à 22:40

Match amical

L'équipe de Suisse en rodage bat la Biélorussie

A moins de quatre-vingt jours de ses Mondiaux, la Suisse, encore à l'état d'ébauche, s'est imposée face aux Biélorusses 3-1 hier.

de
Maxime Huber, Genève

Pour son premier match – amical - de l'année, l'équipe de Suisse s'est imposée sans trembler face à la Biélorussie 3-1 hier soir aux Vernets. Solide défensivement, comme à son habitude, la bande de Ralph Krueger s'est néanmoins montrée, une fois n'est pas coutume, peu prolixe offensivement. Face à une équipe slave composée quasi exclusivement de joueurs évoluant dans les deux clubs de Minsk, qui squattent les tréfonds de leur championnat national, la Nati aurait pu – dû – se montrer plus tranchante devant le filet adverse.

Peu concernés, les Biélorusses sont en effet apparus bien maladroits, voire indigents. A maintenant près de deux mois des championnats du monde à Berne et à Kloten, il est toutefois bien difficile de se faire une véritable idée de la valeur du «groupe suisse», encore passablement à l'ébauche. Pour sa première apparition sous le chandail helvétique, le joueur des Langnau Tigers Eric Blum n'a pour sa part pas ménagé ses efforts.

Reste que, malgré les nombreux tournus opérés par Ralph Kruger pour les matches amicaux, la sélection helvétique définitive pour les Mondiaux ne devrait pas réserver de véritables surprises. Pour la suite de sa préparation, l'équipe nationale défiera la Slovaquie par deux fois, demain à la patinoire de Graben, à Sierre, et samedi à Gstaad, en plein air, si le ciel le permet.

Suisse - Biélorussie 3-1 (2-0 0-0 1-1)

Les Vernets: 4584 spectateurs.

Arbitres: Husicka/Frano (Tch); Fluri, Niquille (S).

Buts: 13e Guggisberg (Reichert, Du Bois) 1-0. 18e Sprunger (Ambuehl, Jeannin/à 5 contre 3) 2-0. 41e (40'17'') Jeannin (Déruns, Lemm) 3-0. 52e Kulakov (Mikhalev) 3-1.

Pénalités: 7 x 2' contre la Suisse; 4 x 2' contre la Biélorussie.

Suisse: Genoni; Helbling, Bezina; Du Bois, Furrer; Gobbi, von Gunten; Blum; Lemm, Jeannin, Déruns; Rüthemann, Pluess, Paterlini; Sprunger, Sannitz, Romy; Guggisberg, Ambuehl, Reichert; Peter.

Biélorussie: Koval; Antonov, Makritski; Korobov, Ryadinski; Usenko, Filichkin; Shvedov; Stas, Demagin, Dudik; Mikhalev, Kulakov, Andrushchenko; Kitarov, Romanenko, Senkevich; Efimenko, Musienko, Ryazantsev.

Notes: l'équipe de Suisse sans Blatter, Bieber et Rüeger (surnuméraires). Tir sur la barre transversale: Paterlini (9e). Philippe Furrer sort sur blessure (36e/clavicule). La Biélorussie évolue sans gardien de 59'02'' à 59'48''.

En toute quiétude

Un début de match bien poussif, d’un côté comme de l’autre, a fait craindre le pire… Fort heureusement, Guggisberg, bien démarqué par Reichert, réveillait les spectateurs présent en ouvrant la marque à la 13e. A 5 contre 3, la Nati doublait la mise à la 18e, par l’autre Davosien, Ambühl. Le 2e tiers, plus équilibré, a vu les Suisses gérer son mince avantage numérique. Enfin, avec une troisième réussite inscrite après 17’’ dans l’ultime période, la Nati s’assurait de son succès. Le but de l’honneur de Kulakov ne changeait rien à la donne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!