Actualisé 23.02.2020 à 23:53

BasketballL'équipe de Suisse se saborde à Fribourg

La Suisse a perdu un match capital contre la Finlande (64-69), son principal adversaire dans la course à l'Euro 2021.

von
Jérémy Santallo
Fribourg
Patrick Baldassare et ses coéquipiers peuvent nourrir de gros regrets.

Patrick Baldassare et ses coéquipiers peuvent nourrir de gros regrets.

Keystone/Peter Klaunzer

A Fribourg, l'équipe de Suisse n'a pas manqué son entame. Cotture, envoyé deux fois au dunk par ses coéquipiers, a aussi donné le ton en défense d'un contre très autoritaire. Et comme Kazadi, auteur d'un match immense en Géorgie jeudi, sait également marquer au poste bas, la Suisse a vite pris les commandes (15-9). Satisfait du début de partie de son cinq de base, le sélectionneur Barilari n'a rien changé pendant 8 minutes. En difficulté au rebond défensif, la Suisse a néanmoins creusé l'écart grâce à Baldassarre et son cœur gros comme ça en fin de premier quart-temps (21-11).

Jérémy Jaunin a pris le relais de Kazadi avec brio: tir primé dans le coin, passe décisive pour Marko Mladjan et interception dans les mains de l'adversaire pour finir au panier en déséquilibre. Le meneur de poche a propulsé la Nati largement en tête (28-11). Dominée, la Finlande est entrée dans cette partie en montant de deux crans l'intensité défensive. Mais maladroite au possible (6/36, 17%), elle a rejoint les vestiaires à la mi-temps avec un retard de 15 longueurs (36-21). Et dire que la Suisse avait déjà laissé 11 lancers-francs en route (8/17)…

Dusan Mladjan a tout raté

Sans Kazadi, préservé avec ses deux fautes au compteur, puis vite privée de Kovac (trois fautes), la Suisse a cruellement manqué d'idées en attaque. Comme les Finlandais ont enfin trouvé un peu d'adresse derrière l'arc, notamment grâce à l'arrière de Tenerife Salin, la Suisse a vu fondre son avance (47-39). Marko Mladjan, d'un tir très longue distance, a (un peu) éteint le début d'incendie mais Seppala a traversé tout le terrain pour marquer sur le buzzer du troisième quart-temps (50-43).

Maître artificier de l'équipe de Suisse pendant de longues années, Dusan Mladjan n'a pas mis un pied devant l'autre dimanche, ratant tout ce qu'il a tenté. Tout le contraire de Salin, puis Seppala, qui ont ramené la Finlande à trois unités seulement (54-51) sur deux tirs primés.

Mauvaise opération

Avec toute l'abnégation qui le caractérise, Cotture a bataillé au rebond et est remonté au dunk (61-56) mais ce diable de Salin, encore à 3 points, a signé le tir de l'égalisation (61-61) à l'entrée d'un «money-time», que n'a pas vu Jurkovitz, sorti pour 5 fautes. Madsen a fait passer les siens en tête sur l'action suivante avant que Kazadi ne sorte un tir venu de nulle part à 30 secondes de la fin (64-65). Insuffisant néanmoins puisque Seppala et Salin ont plié cette partie. La Suisse, 14/31 aux lancers-francs, peut s'en vouloir.

L'équipe nationale débute ainsi ces éliminatoires pour les championnats d'Europe avec deux défaites. Ce revers face à la Finlande est une bien mauvaise opération, qui plus est au vu du scénario de la partie. Le prochain rendez-vous international est agendé au mois de novembre prochain, avec un déplacement périlleux en Serbie et la réception de la Géorgie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!