Actualisé 14.03.2017 à 15:37

Le DVD de la semaineL'équipe du Palmashow revisite la guerre pour rire

Si vous avez raté la sortie sur grand écran de «La folle histoire de Max et Léon», découvrez-le vite dans votre salon.

von
Catherine Magnin

Comment se fait-il que Max (David Marsais) et Léon (Grégoire Ludig) se retrouvent habillés en Nazis dans un bistrot français en pleine Seconde Guerre mondiale? Par un bien étrange concours de circonstance. Engagés dans l'armée dès 1939, ils n'ont qu'une idée: rentrer au pays. La guerre, c'est pas leur truc...

Premier film du Palmashow, Grégoire Ludig et David Marsais devant la caméra, Jonathan Barré derrière, «La folle histoire de Max et Léon» est à l'image de leurs délires: efficace et soigné. Pour l'efficacité, il suffit de voir ou revoir les élucubrations des deux héros. Même (surtout!) à la seconde vision, des détails sautent aux yeux. Pour le soin, découvrez les commentaires audio des trois intéressés, qui soulignent avec gourmandise les caméos et les clins doeil dont ils ont truffé le film. Lequel est un subtil mélange de genres, humour absurde à la «Y a-t-il un pilote...», western, comédie musicale...

Quant au discours qui transparaît en filigrane, ce «On est dans le camp de tout le monde» qui désamorce le mauvais goût de certaines blagues, il est plus malin qu'il y paraît. Trop malin peut-être... Du coup, «La folle histoire...» n'a pas pu régater au box-office français contre des comédies plus bénignes comme «Les Tuches 2», «Camping 2» ou «Radin!». Espérons que son 1,2 million de spectateurs invitera néanmoins le trio à récidiver.

«La folle histoire de Max et Léon»

De Jonathan Barré. Avec David Marsais, Grégoire Ludig.

Film: ***

Bonus: ***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!