Réseaux sociaux: L'ère des cadeaux est révolue
Actualisé

Réseaux sociauxL'ère des cadeaux est révolue

Les utilisateurs du site de réseautage Facebook ne seront plus en mesure de s'envoyer des cadeaux virtuels à partir du 1er août prochain.

par
man
La boutique de cadeaux ferme ses portes le 1er août 2010. (Photo: dr)

La boutique de cadeaux ferme ses portes le 1er août 2010. (Photo: dr)

Vous comptiez célébrer la Fête nationale suisse en envoyant des cadeaux virtuels à vos «amis» sur le célèbre site de socialisation? Il vous faudra anticiper le geste, car à compter du 1er août 2010, Facebook fermera sa boutique de cadeaux virtuels en ligne. C'est ce qu'a annoncé Jared Morgenstern, chef produit sur le blog officiel du site communautaire. A partir de cette date, les utilisateurs ne seront donc plus en mesure d'offrir leurs présents virtuels, cependant les cadeaux reçus jusqu'à ce jour continueront à rester visibles sur leurs profils. Les membres de la communauté devront dès lors se tourner vers des applications tierces pour continuer à montrer leur signe d'affection de manière virtuelle.

«La fermeture de la boutique de cadeaux peut décevoir les nombreuses personnes qui ont donné des millions de cadeaux, mais après mûre réflexion sur les secteurs où nous devions désormais concentrer nos efforts de développement nous avons pris la décision de fermer boutique», explique amèrement l'employé de Facebook. Ouverte en 2007, la boutique fermera ses portes au profit du développement des fonctionnalités que les personnes utilisent au quotidien, à savoir les photos, le flux d'actualité, la boîte de réception, les jeux, les commentaires, le bouton «J'aime», ainsi que le mur, explique-t-on dans le communiqué publié en ligne.

Monnaie virtuelle de Facebook

Si l'un des concepteurs regrette cette décision, il souligne toutefois que cette expérience a permis à Facebook de lancer en avril dernier sa propre monnaie virtuelle, les «Facebook Credits». Monnaie sur laquelle le réseau social compte investir sur le long terme, même si pendant encore plusieurs années elle ne rapportera rien à l'entreprise, selon la déclaration faite par Ethan Beard, son directeur du réseau de développeurs, à «Venture Beat». Elle offre une source de revenu aux 550'000 applications proposées sur le réseau social.

Ton opinion