L'Espagne interdit les châtiments corporels sur les enfants
Actualisé

L'Espagne interdit les châtiments corporels sur les enfants

En Espagne, les parents n'auront plus le droit de corriger leurs enfants, en vertu d'une loi adoptée jeudi par le congrès.

Seize pays européens (mais pas la Suisse) ont déjà interdit les châtiments corporels à l'école et à la maison.

Jusqu'ici en Espagne, les parents avaient le droit de les «corriger raisonnablement et modérément», mais les députés ont effacé cet article et réécrit le code civil espagnol pour y inscrire explicitement le droit au respect de l'intégrité physique et psychologique de l'enfant.

Le gouvernement socialiste espagnol, qui a milité pour cette modification du code civil, a souvent été accusé par le Parti populaire, conservateur et dans l'opposition, de saper les valeurs traditionelles et la famille avec des politiques telles que la légalisation du mariage homosexuel.

Les députés du PP, qui ont voté contre cet amendement, estiment qu'il va priver les parents de tout pouvoir. Les socialistes arguent que la loi élimine tout risque d'incompréhension quant à l'esprit du texte.

(ats)

Ton opinion