Actualisé 16.10.2019 à 00:06

FootballL'Espagne qualifiée grâce à un nul en Suède

La Roja est la sixième sélection qualifiée pour l'Euro 2020. Son match nul, conjugué à celui de la Roumanie face à la Norvège, l'envoie au paradis.

de
Sport-Center
AFP

L'Espagne, qui fera partie des pays-hôtes de la compétition, rejoint la Belgique, l'Italie, la Russie, la Pologne et l'Ukraine, déjà qualifiés pour l'Euro 2020. Avec ce match nul 1-1, l'Espagne compte 20 points, soit cinq de plus que la Suède et six par rapport à la Roumanie, alors qu'il ne reste que deux journées de compétition. Ces deux nations s'affrontant lors de la neuvième journée, elles ne pourront pas donc toutes les deux dépasser la Roja.

Menés depuis le début de la seconde période, les Espagnols ont du patienter jusqu'au corner de la dernière chance pour revenir au score. Fabian Ruiz a récupéré la balle au second poteau, et, étrangement seul, a pu centrer en force pour la déviation de Rodrigo Moreno, entré en cours de match (1-1, 90e+2).

Une longue domination stérile

Au même moment, l'égalisation de la Norvège contre la Roumanie par Sorloth donnait la qualification aux Espagnols, qui ont largement dominé la rencontre. Malgré leur 72% de possession et trois fois plus de passes que les Suédois, ils n'avaient pas réussi à tromper Robin Olsen. La faute à un jeu d'attaque pas assez incisif et un peu de suffisance, qu'a illustrée le dribble manqué de Thiago Alcantara sur le gardien alors qu'il avait le but ouvert à l'entame du match (2e).

Après vingt minutes où ils n'ont presque pas franchi leur moitié de terrain, les Suédois ont ensuite été aussi dangereux que les Espagnols jusqu'à leur but. David de Gea a dû s'incliner sur une tête de Berg (50e) qui a suivi deux frappes suédoises dans une défense espagnole friable en l'absence de Sergio Ramos, récent recordman du nombre de sélections en Espagne, suspendu.

De Gea blessé à la tête

Le gardien espagnol, blessé et sorti tête basse, a ensuite été remplacé à l'heure de jeu par celui de Chelsea Kepa Arrizabalaga. Ce dernier n'a rien eu à se mettre sous les gants. Les deux matches nuls de la tournée nordique de l'Espagne, après la Norvège samedi (1-1), laissent toutefois un bilan mitigé pour le sélectionneur Robert Moreno, qui avait fait six changements entre les deux rencontres et s'était passé de Sergio Bousquets mardi soir. AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!