Suisse: L'essence flambe juste avant Pâques, pur hasard?
Actualisé

SuisseL'essence flambe juste avant Pâques, pur hasard?

Les prix des carburants sont repartis à la hausse en Suisse depuis le début avril. Mais il n'y aurait aucun rapport avec les congés qui s'annoncent.

par
smk
Non, les prix n'augmentent pas automatiquement juste avant Pâques.

Non, les prix n'augmentent pas automatiquement juste avant Pâques.

Keystone/Christian Beutler

Les fêtes de Pâques sont l'occasion de visites de familles et de grands trajets. Or les prix à la pompe ont pris l'ascenseur depuis deux semaines, constate «20 Minuten».

Comme le montre le portail GlobalPetrolPrices, le prix du litre d'essence coûte environ 1,54 franc en moyenne en Suisse. Contre 1,49 franc au début avril.

D'autres facteurs en jeu

Plusieurs exploitants de stations-essence ont confirmé que les prix des carburants avaient augmenté. Coop a ajouté trois centimes vendredi, le jour du début des vacances de Pâques dans certains cantons. Chez Migrol, la hausse a eu lieu jeudi.

Tous nient cependant le moindre lien avec Pâques. «Les jours fériés locaux ne sont pas déterminants pour les prix», assure Annabel Ott, porte-parole d'Agrola. Il faut plutôt y voir la conséquence d'une hausse des cours du pétrole depuis mars ou encore la force du dollar.

Shell reconnaît aussi que l'augmentation de la demande peut influencer les prix. Comme par exemple lorsque beaucoup d'automobilistes font le plein les jours précédant les fêtes et jours fériés.

Pas de corrélation

«On ne peut bien entendu jamais exclure que des stations-service augmentent les tarifs juste avant Pâques», reconnaît le porte-parole au TCS. Mais Daniel Graf estime que c'est un jeu risqué car le réseau suisse est très dense, ce qui offre aux clients d'autres choix lorsque les prix flambent.

Une comparaison pluriannuelle ne montre aucune corrélation entre Pâques et les prix de l'essence. Car avec les beaux jours revient l'envie de prendre le volant. «On conduit nettement plus en été qu'en hiver, donc les prix augmentent», souligne Daniel Graf.

Plus sensibles aux prix à Pâques

Mais alors, pourquoi les automobilistes ont-ils souvent l'impression que les prix augmentent pendant les fêtes? «Cela s'explique par le fait que les pertes déclenchent davantage d'émotions négatives que les émotions positives engendrées par les gains», explique Christian Weibel, psychologue des prix de la Haute école spécialisée de Lucerne

Et si les prix ont augmenté juste avant la Semaine Sainte, ils restent encore loin de leur sommet. L'essence était plus chère au début janvier. Mais comme on roule beaucoup plus à Pâques, les automobilistes sont nettement plus sensibles aux tarifs à cette période de l'année, souligne Christian Weibel.

Ton opinion