TGV en Espagne: L'ETA menace le projet de TGV au pays basque
Actualisé

TGV en EspagneL'ETA menace le projet de TGV au pays basque

Un quotidien basque proche de la mouvance indépendantiste a annoncé mercredi que l'organisation clandestine ETA a revendiqué de le récent assassinat d'un homme d'affaires basque et menacé d'attentats le projet de train régional à grande vitesse.

Le site Internet de «Gara» publie une déclaration que le quotidien affirme avoir reçu d'ETA revendiquant la responsabilité de l'assassinat, le 3 décembre dernier, d'Ignacio Uria Mendizabal, 71 ans, pour n'avoir pas versé l'argent exigé par l'organisation séparatiste.

Selon «Gara», ETA a précisé qu'Uria a été tué en raison de ses liens avec la construction des liaisons ferroviaires à grande vitesse dans le pays basque espagnol. ETA a averti qu'il y aura d'autres actions sur ce projet ferroviaire.

ETA a tué plus de 825 personnes depuis 1968 et revendique régulièrement la responsabilité de ses actions dans des communiqués adressés à «Gara» (ap)

Ton opinion