Syrie: L'état d'urgence maintenu au moins un mois
Actualisé

SyrieL'état d'urgence maintenu au moins un mois

Le président syrien Bachar al-Assad a donné jusqu'au 25 avril à un comité juridique pour rédiger une loi pour remplacer la loi d'urgence en vigueur depuis près d'un demi-siècle.

«Le commandement du parti Baas (au pouvoir) a formé un comité de grands juristes pour étudier et élaborer une loi garantissant la sécurité du pays, la dignité du citoyen et la lutte contre le terrorisme, comme préalable à la levée de l'état d'urgence», a indiqué jeudi l'agence de presse officielle syrienne, Sana.

Le dernier mot reviendra au président Bachar al-Assad lui-même, l'abolition de l'état d'urgence étant du seul ressort du président.

Libertés publiques contrôlées

Cette loi, qui a été adoptée en 1962, réduit sensiblement les libertés publiques. Elle impose des restrictions sur la liberté de réunion et de déplacement. Elle permet d'arrêter des «suspects ou des personnes menaçant la sécurité». Elle autorise la surveillance des communications et le contrôle préalable des médias.

Le président Assad était resté muet mercredi sur la levée de l'état d'urgence lors de sa première intervention publique depuis le début du mouvement de contestation en Syrie le 15 mars dernier.

Ce mutisme avait déçu les organisations des droits humains et les protestataires avaient annoncé la poursuite des manifestations.

(ats)

La Syrie va enquêter sur les morts de Deraa et de Lattaquié

Les autorités syriennes ont décidé d'ouvrir immédiatement une enquête sur les morts de Deraa, dans le sud du pays, et de Lattaquié, dans le nord-ouest, ces deux dernières semaines, a annoncé jeudi l'agence officielle Sana.

«Le président de la République a demandé au président du Conseil supérieur de la magistrature de former une commission pour enquêter immédiatement sur toutes les questions relatives à la mort de civils et de militaires dans les gouvernorats de Deraa et Lattaquié», a indiqué l'agence.

Ton opinion