Actualisé 26.03.2020 à 13:37

Coronavirus à GenèveL'Etat développe les livraisons à domicile

Le Canton soutient la numérisation du commerce genevois et met ses acteurs en lien avec des plateformes de livraison. Les taxis participent.

Les taxis genevois seront mis à contribution pour assurer les livraisons des commerçants.

Les taxis genevois seront mis à contribution pour assurer les livraisons des commerçants.

Keystone/Salvatore di Nolfi

L'Etat de Genève, qui aide le secteur de la restauration à développer son offre sur Internet depuis la semaine dernière, étend ce soutien à l'ensemble des commerces genevois. Les professionnels du transport sont associés à ce processus.

Le Département du développement économique (DDE) a initié un processus de numérisation accélérée des commerces et des restaurants genevois. Il l'a fait de manière immédiate et à grande échelle, afin d'assurer l'approvisionnement de la population, indique-t-il jeudi dans un communiqué. «Les taxis genevois et les chauffeurs de limousine ont accepté d'unir leurs forces à cette opération», se félicite Pierre Maudet, conseiller d'Etat en charge du DDE. «Selon l'évolution de la crise, surtout si l'on se dirige vers un confinement plus poussé, cette participation deviendra un atout considérable.»

Préserver la branche

Ces mesures d'urgence temporaires font l'objet d'une convention entre les différentes parties prenantes et l'Etat. L'Etat a débloqué 100'000 francs pour accompagner dans l'urgence les restaurateurs souhaitant intégrer leur offre à des sites genevois de livraison à domicile. Cette aide est remise par tranches à la Société des cafetiers, restaurateurs et hôteliers de Genève. Elle participe à l'opération à hauteur de 20'000 francs et coordonne la répartition des fonds. L'objectif est de préserver l'outil de travail des acteurs de la branche et ses emplois, tout en garantissant l'approvisionnement de la population genevoise. Les premières plateformes à s'être engagées dans la démarche sont Foodetective et Smood, précise le communiqué. Ces deux entreprises genevoises ont accepté d'adapter leurs prestations afin de soutenir les restaurants touchés.

Toutes les autres enseignes

Par ailleurs, l'Etat soutient les efforts de numérisation de toutes les enseignes désirant faire basculer leur activité en ligne. Ceci, à travers un fonds de 50'000 francs attribué à la Nouvelle organisation des entrepreneurs (NODE). Par cet appui temporaire, l'Etat souhaite accroître rapidement le nombre de produits de consommation courante disponibles sur Internet, ceux d'artisans locaux, par exemple. De leur côté, les plateformes de livraison à domicile s'engagent à faciliter l'affiliation des commerces genevois.

Afin de faire face aux nombreuses commandes, le DDE a pris soin de mettre en contact les plateformes de commerce électronique avec des professionnels du transport, telles que la centrale Taxiphone et Globe Limo SA. L'acheminement des denrées se fait dans des conditions sanitaires renforcées.

L'Etat met également à disposition sur son site Internet une liste des principales plateformes numériques de livraison à domicile. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!