Vente d'Alstom: L'Etat français va devenir principal actionnaire
Actualisé

Vente d'AlstomL'Etat français va devenir principal actionnaire

Arnaud Montebourg a annoncé avoir conclu dimanche un accord avec Bouygues pour pouvoir entrer au conseil d'administration d'Alstom dès que l'alliance avec GE sera finalisée.

L'Etat s'est donné environ deux ans pour racheter les 20% du capital qu'il convoite à Bouygues ou sur le marché et devenir le principal actionnaire d'Alstom. Entre-temps, Bouygues lui cède ses droits de vote au conseil d'administration, précisent Bouygues et Bercy dans des communiqués séparés.

«Nous avons un accord qui a été conclu cet après-midi et qui permet à l'Etat de devenir le principal actionnaire d'Alstom, à hauteur de 20% comme prévu», a indiqué le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg sur France 2.

«Nous avons une option d'achat que Bouygues nous a consentie, qui nous permet d'acheter lorsque le prix sera le plus bas possible car nous ne souhaitons pas dépenser inconsidérément le patrimoine des Français», a-t-il ajouté.

L'Etat avait donné vendredi sa préférence à l'offre de GE, validée depuis par le conseil d'administration d'Alstom, à condition d'en devenir le premier actionnaire en rachetant 20% de la société à Bouygues, qui en possède actuellement près de 30%. (ats)

Ton opinion