Plan de relance: L'Etat jurassien va engager 30 millions de francs
Actualisé

Plan de relanceL'Etat jurassien va engager 30 millions de francs

Le canton du Jura engagera 30 millions de francs dans un plan de soutien à l'emploi.

Avec l'effet multiplicateur des différentes mesures, le gouvernement estime à plus de 100 millions le montant total injecté pendant trois ans dans l'économie.

«Ce plan est à la fois ambitieux et réaliste», a souligné lundi le ministre de l'économie Michel Probst lors de sa présentation. Le Gouvernement jurassien entend apporter des réponses concrètes à la crise, assurant que ces mesures peuvent rapidement être mises en oeuvre.

Le Jura est particulièrement touché par la récession en raison de son tissu économique fortement orienté vers l'exportation. Ce secteur industriel est aussi le plus rapidement et le plus durement frappé par la crise. Une situation illustrée par le taux de chômage de 4,7 % enregistré en avril dans le Jura.

Entreprises et chômeurs

Le programme présenté par l'exécutif au complet vise à soutenir le marché du travail, à aider les personnes sans emploi, ainsi que les entreprises et à renforcer l'économie régionale. «Nous n'allons pas tout résoudre à coups de baguette magique», relève le ministre de l'économie.

Le gouvernement compte sur l'«effet de levier économique» du plan qui porte de 2009 à 2011. Le montant de 100 millions escompté comprend une part d'incertitude car il dépend aussi de l'aide de la Confédération pour certains projets d'infrastructures.

Ce programme anti-crise peut être réalisé sans trop creuser la dette grâce au recours à une provision conjoncturelle. Le recours à l'endettement pour l'Etat s'élève à 12 millions de francs sur trois ans.

Moyens limités

«Nous avons fait ce plan avec nos moyens limités», a expliqué le ministre des finances Charles Juillard. D'autres cantons ont engagé peut-être des moyens plus importants mais le plan du Jura est réaliste et correspond à la réalité, a souligné M. Juillard qui n'a pas voulu se livrer à des comparaisons. Le plan cantonal a été dévoilé trois jours après celui de la ville de Delémont.

Plusieurs cantons ont aussi déjà présenté un plan de relance avec des mesures concrètes ou annoncé la création d'un fonds ou de réserves dotés de plusieurs dizaines de millions pour atténuer les effets de la crise. Les exécutifs genevois, vaudois, fribourgeois, bernois ou neuchâtelois ont élaboré un tel plan anti-crise. Leurs mesures doivent parfois encore être soumises au législatif.

Quatre axes

Le plan de relance jurassien s'articule autour de quatre axes. Le premier concerne le marché du travail. Il préconise le renforcement des prestations pour demandeurs d'emplois et des mesures de soutien pour demandeurs d'emplois en fin de droit. Il veut aussi promouvoir la réduction de l'horaire de travail.

Le deuxième axe, qui s'adresse aux entreprises, propose de renforcer les aides financières et les mesures incitatives, de renforcer le soutien à la recherche de nouveaux marchés à l'exportation et de favoriser l'accès au financement.

Les deux autres paquets d'actions concernent la fiscalité et les investissements en faveur des infrastructures, notamment de projets en matière de protection des crues ou dans le domaine des énergies renouvelables. Au total, le plan énumère 12 mesures.

(ats)

Ton opinion