Actualisé 02.04.2013 à 13:09

VaudL'Etat ne remboursera pas le caïd de la drogue

R.M., le présumé baron de la drogue qui réclamait des dizaines de millions de francs au canton de Vaud, a provisoirement perdu.

de
Christian Humbert

Le Tribunal de police de Lausanne a jugé irrecevable la requête de R.M., qui exigeait de l'Etat la restitution de millions saisis dans le cadre d'une enquête portant sur le blanchiment d'argent issu de la drogue. Cette décision est d'ores et déjà contestée par son avocat genevois, Me Matteo Inaudi.

«Décision surprenante. Aucune des deux parties, ni le procureur général adjoint Jean Treccani, ni mon client n'est gagnant. C'est une manière élégante de se sortir d'une situation délicate, estime Me Matteo Inaudi, avocat de R.M. La présidente a jugé que mon client aurait dû demander la restitution de l'argent séquestré après le jugement de 2004 le libérant de toute condamnation pour prescription.» Arrêté en 1984, R.M. s'était évadé avant sa comparution en justice. Il avait donc été jugé par contumace en 1986 et condamné à 20 ans de réclusion. Arrêté durant sa cavale en 2004, il n'avait pas pu être condamné en raison de la prescription de ses actes, vieux de plus de 20 ans.

Or, poursuit Me Inaudi, «le dispositif de ce jugement libératoire ne dit rien des séquestres. Seul le jugement en parle en mentionnant que de l'argent a été séquestré. Il ne dit rien sur son sort.» Les montants récupérés en 1984 dans diverses banques sur différents comptes ouverts par R.M. étaient élevés et vaudraient près de 100 millions de francs aujourd'hui.

Procureur général adjoint, Jean Treccani salue quant à lui cette décision. «Elle maintient la confiscation d'argent sale avéré comme tel. Nous avions noté en audience que R.M. aurait pu faire valoir ses arguments au terme de son procès de 2004, pas des années plus tard.»

L'avocat de R.M., 67 ans, va faire appel auprès de la chambre de révision pénale du Tribunal cantonal vaudois contre ce jugement de 4 à 5 pages reçu mardi matin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!