Actualisé 20.07.2020 à 09:49

Nantes«L’État prendra à sa charge la restauration de la cathédrale»

La réhabilitation de l’édifice religieux, ravagé par un incendie le week-end dernier, se fera aux frais de l’État français.

La cathédrale de Nantes a été ravagée par un incendie, qui fait l’objet d’une enquête.

La cathédrale de Nantes a été ravagée par un incendie, qui fait l’objet d’une enquête.

AFP

«L'Etat prendra à sa charge la restauration de la cathédrale de Nantes», victime d'un incendie, a assuré lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

«C'est une obligation pour l'Etat parce que c'est sa propriété, c'est une obligation parce que c'est notre culture, donc nous répondrons présents», a-t-il encore dit, rappelant que le Premier ministre s'était rendu samedi sur place.

«L'Etat répondra présent. Il a été présent dès le jour de l'incendie puisque le Premier ministre s'est rendu sur place avec le ministre de l'Intérieur et la ministre de la Culture et il répondra présent financièrement», a détaillé M. Le Maire sur RMC-BFMTV.

«L'Etat répondra présent»

L'Etat est propriétaire de plus de 80 cathédrales en France. Le ministère de la Culture finance tous les travaux d'entretien, de réparation et de restauration des cathédrales, «dans la limite des dispositions de la loi de 1905 relative à la séparation des Eglises et de l'Etat», souligne le site du ministère de la Culture.

1 / 6
La cathédrale de Nantes, construite au XVIe siècle, avant l'incendie. (Samedi 18 juillet 2020)

La cathédrale de Nantes, construite au XVIe siècle, avant l'incendie. (Samedi 18 juillet 2020)

AFP
Il a fallu plusieurs heures aux pompiers pour circonscrire les flammes. (samedi 18 juillet 2020)

Il a fallu plusieurs heures aux pompiers pour circonscrire les flammes. (samedi 18 juillet 2020)

AFP
La maire de Nantes Johanna Rolland s'est exprimée devant la presse. Une enquête est en cours. (Samedi 18 juillet 2020)

La maire de Nantes Johanna Rolland s'est exprimée devant la presse. Une enquête est en cours. (Samedi 18 juillet 2020)

AFP

Des experts en incendie, du laboratoire de police scientifique et technique, sont à pied d'oeuvre pour tenter de déterminer l'origine du sinistre samedi de la cathédrale de Nantes, qui a principalement touché son grand orgue, dans le cadre de l'enquête ouverte pour «incendie volontaire».
«C'est une grande tristesse de voir un orgue, de la musique, réduit en cendres comme cela», a encore dit Bruno Le Maire qui a indiqué avoir eu l'occasion de l'écouter.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!