Actualisé 21.07.2015 à 20:18

Grande-BretagneL'Etat se serre la ceinture et vend son patrimoine

Le gouvernement britannique vise l'excédent budgétaire à l'horizon 2020. Pour ce faire, il prévoit de sévères coupes et de se séparer de bâtiments en sa possession.

George Osborne entend réduire drastiquement les dépenses de l'Etat britannique.

George Osborne entend réduire drastiquement les dépenses de l'Etat britannique.

L'Etat britannique va devoir encore se serrer la ceinture et vendre des pans de son patrimoine immobilier, a indiqué mardi son ministre des Finances, George Osborne, qui a lancé un vaste passage en revue des dépenses publiques.

«Je lance aujourd'hui la revue des dépenses, nos priorités comme le service national de santé et la défense seront soutenues, les autres secteurs devront faire des économies», a déclaré George Osborne au Parlement, deux semaines après la présentation du premier budget 100% conservateur au Royaume-Uni depuis près de vingt ans.

Le gouvernement dirigé par David Cameron entend dégager 20 milliards de livres (30,5 milliards de francs) d'économie sur les dépenses de l'Etat en quatre ans, qui s'ajouteront à 12 milliards de livres (18,3 milliards de francs) escomptées via des coupes dans les dépenses sociales et 5 milliards (7,6 milliards de francs) supplémentaires en renforçant notamment la lutte contre l'évasion fiscale.

Excédent espéré pour 2020

Au final, l'équipe de David Cameron, sortie renforcée par sa victoire aux élections législatives du 7 mai, veut dégager un excédent budgétaire lors de l'exercice fiscal d'avril 2019 à mars 2020, contre un déficit budgétaire prévu à 3,7% du produit intérieur brut lors de l'exercice en cours 2015-2016.

George Osborne demande en particulier «aux ministères d'identifier (...) comment ils vont participer à l'engagement du gouvernement de vendre d'ici à 2020 des terrains de l'Etat pouvant accueillir au moins 150'000 logements», d'après un communiqué diffusé par le Trésor britannique.

Trop de propriétés et de terres

Lors des cinq dernières années, au cours desquelles les conservateurs de Cameron et d'Osborne gouvernaient en coalition avec les centristes du Parti Libéral-Démocrate, l'Etat britannique a réduit la taille de ses propriétés immobilières de 2 millions de mètres carrés, économisant 800 millions de livres (1,2 milliards de francs) en coût d'exploitation et dégageant plus du double en recettes de ventes.

«Mais les contribuables possèdent encore l'équivalent de 300 milliards de livres de propriétés foncières et immobilières, tandis que le ministère de la Défense possède à lui seul 1% des terres britanniques, soit 227'300 hectares», a souligné le Trésor.

En se basant sur les sources de moindres dépenses identifiées par les ministères, le chancelier de l'Echiquier - nom officiel du ministre des Finances du Royaume-Uni - présentera le 25 novembre un plan détaillé pour parvenir aux 20 milliards d'économie promises sur les dépenses de l'Etat.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!