Actualisé 19.08.2018 à 18:25

Genève

L'Etat sonne le glas de la Journée sans ma voiture

Le Canton veut miser sur des événements plus informatifs. Réactions mitigées des associations.

de
Jérôme Faas
Le 25 septembre 2016, le clou de la Journée sans ma voiture fut le pique-nique géant sur le pont du Mont-Blanc, qui avait conquis les Genevois.

Le 25 septembre 2016, le clou de la Journée sans ma voiture fut le pique-nique géant sur le pont du Mont-Blanc, qui avait conquis les Genevois.

Keystone/Martial Trezzini

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les manifestations pro-mobilité douce: la «Journée sans ma voiture» n'aura pas lieu en 2018. L'Etat l'a confirmé en fin de semaine. Cette disparition suit celle du BikeUp (lui-même ersatz de feu le SlowUp), rendue publique le 13 août. C'en est donc fini du pique-nique dominical sur le pont du Mont-Blanc.

Volonté d'effacer l'héritage de Luc Barthassat, ex-conseiller d'Etat chargé de la mobilité? Le porte-parole du département des Infrastructures, Roland Godel, nie. «Ce sont des fadaises!» Pour lui, la décision a été prise afin de reculer pour mieux sauter. L'Etat prépare divers rendez-vous pour 2019, en lien avec la mise en service du Léman Express. Il veut que «le volet ludique n'occulte pas un fondement informatif solide». Il a jugé que le temps manquait pour que la «Journée sans ma voiture», prévue fin septembre, soit un événement «ayant du sens et du contenu», et non «une simple fête sans grande valeur ajoutée».

Christine Jeanneret, coordinatrice de Pro Vélo, «peut comprendre» ce choix. «Faire une journée sans voiture alors que pas grand-chose n'a été réalisé dans cette direction a peu de sens. J'espère qu'on aura une fête en 2019 avec des aménagements à montrer.» Présidente de la section genevoise de l'association transports et environnement, Lisa Mazzone juge «vraiment dommage» que ce symbole disparaisse. «Mais c'est vrai que les derniers événements étaient au rabais. C'est bien que l'Etat repense la chose, mais pourquoi ne rien faire?»

Plutôt le dimanche

La Journée sans voiture est une initiative européenne, s'inscrivant dans la Semaine de la mobilité. Elle est censée se dérouler le 22 septembre, afin de tomber chaque année sur des jours différents. En fait, plusieurs villes optent pour le dimanche, jugé plus propice à une interdiction de la circulation. Comme Paris, qui bannira les véhicules à moteur le 16 septembre. En Suisse, Berne organisera une Journée sans voiture le dimanche 21 octobre dans le quartier du Mattenhof.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!