Actualisé 26.11.2014 à 09:07

Genève

L'Etat sort une application pour mieux circuler

Infomobilité liste les axes les plus chargés, des chantiers sur la voie publique et le taux d'occupation des parkings. Mais ce logiciel est aussi un outil de prévention.

de
David Ramseyer
L'application informe en détail sur les chantiers les plus importants du canton comme celui du CEVA, au Bachet.

L'application informe en détail sur les chantiers les plus importants du canton comme celui du CEVA, au Bachet.

La route que vous allez emprunter d'ici quelques minutes est en rouge: alors vous allez probablement passer du temps dessus. Vous voulez voir si ça roule bien sur l'autoroute? Une caméra vous aidera à le vérifier. Combien de temps les travaux du CEVA vont-ils perturber le trafic à la route de Saint-Julien: l'application Infomobilité vous le dira. Elle est disponible gratuitement depuis mardi sur iOS et Android (tablettes et smartphones). Lancée par l'Etat pour un coût de 40'000 fr., elle est actualisé quasi en temps réel. Toutes les deux minutes pour les caméras, cinq pour consulter le nombre de places disponibles dans les parkings publics et enfin toutes les six minutes pour prendre connaissance du trafic routier.

Réduire les désagréments

Mais si le système renseigne sur les travaux qui touchent la voie publique, surprise: seuls six chantiers sur les 670 que comptent le canton y figurent. C'est peu, non? «Impossible de tous les traiter. On ne cible que ceux qui ont un impact majeur sur le trafic routier et TPG», précise Blaise Hochstrasser, président de la plateforme chantier mobilité. Qui prévient: «Infomobilité n'est pas un GPS!» En effet, l'application n'a pas pour vocation première d'indiquer à son utilisateur le meilleur trajet possible. Elle entend aussi informer à titre préventif: avant même leur ouverture, elle fournit des détails sur la durée ainsi que la localisation de ces chantiers. Et propose même des itinéraires de contournement. Blaise Hoschstrasser en est sûr: «Si vous êtes bien renseigné, cela minimise les désagréments.»

L'information faite autour des travaux du CEVA qui ont forcé à la fermeture alternée du tunnel de l'autoroute près du Bachet, il y a quelques mois, serait en ce sens exemplaire. Selon les promoteurs du système, une intense communication préalable a permis d'éviter trop de problèmes et de limiter le mécontentement des automobilistes.

De nouvelles données pourraient être intégrées à Infomobilité dès l'an prochain, en particulier celles de l'Office fédéral des routes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!