L'été indien salue l'exploit de 9500 forçats du bitume
Actualisé

L'été indien salue l'exploit de 9500 forçats du bitume

Plus de 9500 coureurs ont participé hier au marathon. Sur la distance reine, Tesfaye Eticha a dû laisser la victoire à Sammy Kibet Rotich, vainqueur en 2 h 14'39.

Même s'il a raté le «grand huit» (n.d.l.r.: une 8e victoire à Lausanne), Tesfaye Eticha gardait le sourire. «C'est le sport, et peut-être que je reviendrai l'année prochaine», a relevé dans la tente d'arrivée le coureur du Stade-Genève.

Dauphin de Rotich en 2 h 15'27, Eticha a concédé près de 50'' dans les deux derniers kilomètres. Le Kényan, qui était resté bien abrité pendant quasi toute la course, a effectué une petite accélération irrésistible peu après le 40e km. Un autre Kényan, Joseph Ngeny, a pris la 3e place (2 h 16'34).

Les chronos n'ont rien de spectaculaire, loin du record de 2 h 10'05 établi par Eticha en 2003. «Il a fait chaud (n.d.l.r.: 23 degrés à l'arrivée), c'était dur», a souligné le Stadiste.

Rotich, lui, a surtout souffert des nombreuses petites bosses qui parsèment le parcours. Chez les dames, la victoire n'a pas échappé à l'Ethiopie. Kotu Meseret s'est imposée en 2 h 39'42, devant sa compatriote Muliye Lema (2 h 44'22) et la Kényane Lydia Kurgat (2 h 48'03). Enfin, les organisateurs ont recensé 9637 inscriptions sur les différentes courses, une centaine de moins qu'en 2005, année record.

(si)

Ton opinion