Actualisé 02.03.2020 à 15:12

Football

L'Euro 2020 pourrait être repoussé d'une année

La propagation du coronavirus inquiète forcément les dirigeants de l'UEFA, réunis à Amsterdam. Plusieurs scénarios sont déjà envisagés concernant la tenue, ou non, de l'Euro.

de
Sport-Center

L'Euro 2020, qui doit se tenir dans douze villes européennes entre le 12 juin (match d'ouverture à Rome) et le 12 juillet (finale à Londres), pourra-t-il se disputer normalement? Rien n'est moins sûr. Ce qui l'est aujourd'hui davantage, c'est que le coronavirus s'est naturellement invité au congrès annuel de l'UEFA, qui doit se tenir mardi à Amsterdam. L'impact du Covid-19 sur l'organisation des compétitions de la confédération européenne sera ainsi au coeur des discussions une semaine avant le début des 8es de finales retour de la Ligue des champions et surtout à moins de quatre mois du coup d'envoi de l'Euro, une compétition qui se retrouve en danger.

«Nous sommes au stade de l'attente, a déclaré le vice-président de l'UEFA, Michele Uva, à la RAI. Nous surveillons pays par pays, et le football doit suivre les ordres de chaque pays. La piste sportive ne sera fermée que si la situation empire.»

Actuellement, les dirigeants de l'UEFA sont bien davantage préoccupés par la tenue des barrages qui doivent attribuer les quatre derniers billets pour l'Euro. Huit matches sont prévus les jeudi 26 mars (demi-finales) et quatre le mardi 31 mars (finales). «Nous gardons un contact étroit avec l'UEFA, a récemment précisé Patrick Nelson, directeur exécutif de la Fédération nord-irlandaise (qui jouera son barrage en Bosnie-Herzégovine). L'UEFA et nous-mêmes sommes en contact direct avec l'Organisation mondiale de la santé et nous prendrons tous les conseils que nous recevrons.»

S'agissant de l'Euro 2020 proprement dit, aucune décision formelle n'a encore été prise, mais plusieurs scénarios existent déjà selon le quotidien Bild. A savoir si la situation sanitaire liée au Covid-19 ne s'améliorait pas:

1.Tenue de matches à huis clos, comme cela a été le cas dernièrement en Italie.

2. Déplacer certaines rencontres dans d'autres villes de l'Euro si la présence du coronavirus était encore constatée dans les villes et les stades initialement choisis.

3. En dernier ressort, annulation pure et simple de l'Euro tel qu'il est prévu actuellement. Dans ce scénario catastrophe extrême, la compétition serait déplacée d'une année.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!