Actualisé 15.10.2012 à 12:17

Joseph Stiglitz

L'euro divise et «n'est pas bon pour la paix»

L'euro oppose les Européens les uns aux autres, a estimé le Prix Nobel d'économie américain, Joseph Stiglitz, dans une interview au quotidien «Handelsblatt» de lundi.

«Tous les observateurs extérieurs conviendront que l'euro et la politique de sauvetage de l'euro divisent les Européens en ce moment. Il s'agit de divisions entre États mais aussi à l'intérieur des États où des courants extrémistes et nationalistes deviennent plus forts. Ce n'est pas bon pour la paix. Au total, l'euro a été contreproductif», a déclaré M. Stiglitz.

«La situation actuelle est instable. Elle conduira soit à plus d'intégration, soit à moins. Il est possible que les pères fondateurs aient eu raison (de créer l'euro) mais ils ont certainement imaginé une évolution naturelle vers une union politique et pas une union forcée pour éviter un désastre», a ajouté ce représentant du courant néo-keynésien, récompensé du Prix Nobel d'économie en 2001.

Joseph Stiglitz a cependant salué le Prix Nobel de la paix attribué vendredi à l'Union européenne. «L'UE a été créée comme un projet de paix et a assuré la paix en Europe. Elle a donc mérité le prix», a-t-il dit. Mais «l'UE n'est pas la même chose que la zone euro», a-t-il souligné.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!