Zone euro: L'Eurogroupe dit adieu à son président
Actualisé

Zone euroL'Eurogroupe dit adieu à son président

Les ministres de la zone euro devaient se réunir lundi à Bruxelles. Les discussions seront éclipsées par les adieux de Jean-Claude Juncker, qui passe la main après huit ans.

Jean-Claude Juncker présidait l'Eurogroup depuis huit ans.

Jean-Claude Juncker présidait l'Eurogroup depuis huit ans.

La zone euro devait décider lundi en fin de journée de la succession de Jean-Claude Juncker. Le chef de file de l'Eurogroupe passe la main après huit ans à la tête de ce forum et devrait être remplacé par un quasi-inconnu, l'actuel ministre néerlandais des Finances.

La réunion, qui a débuté à 17h00, risque d'avoir une saveur particulière pour des ministres des Finances habitués ces dernières années aux séances marathon et aux compromis douloureux pour préserver l'intégrité de la zone euro. Si les responsables européens se gardent bien de crier victoire face à la crise de la dette, beaucoup estiment qu'un tournant a eu lieu en 2012 et que le pire est passé.

C'est dans ce contexte que le ministre néerlandais des Finances, Jeroen Dijsselbloem, 46 ans, s'apprête à prendre les rênes du forum des ministres des Finances de la zone euro.

«Je vais parler à mes collègues de ce que nous devons faire au cours des prochaines années, selon moi, et j'espère qu'ils m'accorderont leur confiance», a-t-il affirmé à son arrivée à Bruxelles. Il a estimé que sa mission serait ensuite de «continuer à rétablir la confiance dans l'euro et dans la zone euro».

Quant à M. Juncker, il a reconnu lundi éprouver «un peu de mélancolie, mais surtout du soulagement» au moment de passer la main et de quitter ce poste qu'il est le seul à avoir occupé depuis sa création en 2005.

Dossier complexe

La réunion sera également consacrée à Chypre, qui a demandé l'aide de la zone euro il y a maintenant plus de six mois. Mais les discussions entre la troïka des créanciers et les autorités chypriotes n'avancent pas, notamment car ces dernières se refusent à procéder aux privatisations réclamées.

Le dossier est complexe: Chypre a fort à faire pour se défendre face aux accusations de blanchiment d'argent et de dumping fiscal. Reste aussi à savoir comment procéder à un sauvetage dont le montant pourrait égaler le PIB du pays sans plomber irrémédiablement sa dette. (ats)

Jeroen Dijsselbloem officiellement nommé

Le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, 46 ans, a été élu lundi à la tête de l'Eurogroupe, le forum des ministres des Finances de la zone euro, a-t-on appris auprès du porte-parole du président sortant, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

M. Dijsselbloem a été élu à l'«unanimité moins un», a indiqué le porte-parole, Guy Schuller sans donner plus de précisions.

Ton opinion