L'EuroMillions sera interdit aux ados en France
Actualisé

L'EuroMillions sera interdit aux ados en France

PARIS – Pas de jeux de loterie à moins de 18 ans. En Suisse, la limite est à 16 ans et ne doit pas changer.

La mesure vise à protéger «les publics les plus fragiles», explique le gouvernement français. Dès le 1er juillet, les moins de 18 ans ne pourront plus jouer aux loteries de la Française des Jeux, dont l'EuroMillions. Ce tour de vis ne menace pas la Suisse, à l'heure où des cantons veulent responsabiliser les jeunes en introduisant le droit de vote à 16 ans. Glaris vient même de trancher favorablement. Est-on aussi mature à 16 ans pour jouer que voter?

En matière de jeux, la loi helvétique est muette: aucun âge minimal. Devant ce vide juridique, la Loterie Romande (LoRo) a choisi d'imposer ses propres normes: «Il faut avoir 18 ans pour jouer au PMU et au Tactilo, et 16 ans pour le reste, dont l'EuroMillions», explique le directeur général Jean-Luc Moner-Banet. Tous les détaillants s'engagent par contrat à respecter ces dispositions, confirme de son côté Serge Reymond, directeur général de Naville Détail. Pour le vérifier la LoRo mandate des agents d'une société de sécurité privée qui effectuent des «visites mystère». Sur Internet, il n'est guère aisé de contourner l'interdiction: l'identité des joueurs, qui doivent s'inscrire au préalable, est vérifiée.

Ni le patron de la LoRo ni le directeur de Naville ne s'attendent à un afflux de jeunes joueurs frontaliers dans les kiosques genevois: la fiscalité y est trop dissuasive. Ce sont plutôt les Suisses qui ont tendance à passer la frontière pour tenter leur chance. Reste que la loterie est un business juteux: elle représente l'un des trois piliers du chiffre d'affaires des kiosques romands, avec la presse et le tabac. Les kiosquiers encaissent 8,1% du prix de vente des tickets de l'EuroMillions.

Philippe Favre

Ton opinion